Le CCNI suggère maintenant aux Canadiens d’envisager un rappel de COVID-19 tous les 90 jours.

Juste au moment où vous pensiez tout savoir sur les intervalles entre les vaccins COVID-19, une nouvelle suggestion arrive.

Le Comité consultatif national de l’immunisation a déclaré jeudi que les Canadiens pourraient envisager de se faire vacciner tous les 90 jours, le délai le plus court à ce jour, selon le Blacklock’s Reporter.

“Un intervalle plus court, d’au moins trois mois, peut être justifié dans le contexte d’un risque épidémiologique accru ainsi que par des considérations opérationnelles pour le déploiement efficace du programme de vaccination COVID-19 “, selon le résumé d’une déclaration du Comité consultatif national de l’immunisation, le 1er septembre.

Il y a quelques semaines, le ministère de la Santé avait déclaré qu’un rappel tous les neuf mois était suffisant.

“Je comprends que les gens puissent se sentir dépassés “, a déclaré le Dr Supriya Sharma, conseillère médicale en chef du ministère de la Santé.

“Il y a beaucoup d’informations et les messages ont un peu changé depuis la pandémie. Nous étions au début, vous savez, ‘Courez, ne marchez pas, faites votre premier vaccin, faites le premier vaccin qui est disponible pour vous’. C’était vraiment simple en termes de message initial. Mais cela devient plus compliqué, n’est-ce pas, parce que nous sommes dans une situation différente.”

Le Dr Howard Njoo, chef adjoint de la santé publique, a déclaré qu’un rappel tous les six mois “n’est pas suffisant” en raison de la diminution de son efficacité.

“Si vous avez déjà reçu une dose de rappel, quel qu’en soit le nombre, ou une infection, vous devez attendre six mois, mais il est certain qu’en fonction des circonstances locales, d’autres considérations, cet intervalle peut être réduit à trois mois environ”, a déclaré le Dr Njoo.

Source : TORONTO SUN