Le chef de l’équipe du vaccin d’AstraZeneca à Oxford dit qu’il est clair que le virus contamine les gens vaccinés.

Andrew Pollard explique “nous n’avons rien pour stopper la transmission, je pense que nous sommes dans une situation où l’immunité collective ne pourra pas être atteinte, et je suspecte que le virus fera un nouveau variant qui contaminera encore mieux les vaccinés.” Un groupe de scientifiques UK appelle a arrêter les tests de masse et de se concentrer sur les gens avec des symptômes, et de vivre avec le virus.