Le Dr. Ryan Cole, pathologiste, expose les images des tissus humains lésés par la protéine spike suite aux injections. Cœur, poumons, reins, ovaires, testicules, foie…

23 réflexions sur “Le Dr. Ryan Cole, pathologiste, expose les images des tissus humains lésés par la protéine spike suite aux injections. Cœur, poumons, reins, ovaires, testicules, foie…

  • Ping : Le Dr. Ryan Cole, pathologiste, expose les images des tissus humains lésés par la protéine spike suite aux injections - PLANETES360

  • septembre 2, 2021 à 10:01
    Permalien

    Il y a une majorité de médecins qui ont choisi le revenu, et quelques autres comme Ryan Cole qui ont choisi l’éthique et qui savent ce que le serment veut dire, notamment primum non nocere.

    Répondre
    • septembre 3, 2021 à 7:20
      Permalien

      mettez s’il vous plait aussi les liens vers la video en langues d’origines toujours afin que l’on puisse la partager aux non francais

      Répondre
    • septembre 15, 2021 à 7:16
      Permalien

      En Belgique c’est plutôt
      PRIMUM NOCERE.

      Répondre
    • septembre 19, 2021 à 11:06
      Permalien

      ce soit disant vaccin n’est rien d’autre qu’une arme biologique conçu afin d’éliminer une partie de la population mondial à court et long terme cela fait depuis des années que je préviens la population les tests on commencer depuis des années déjà

      Répondre
  • Ping : Le Dr. Ryan Cole, pathologiste, expose les images des tissus humains lésés par la protéine spike suite aux injections – La Voix de Dieu Magazine

  • Ping : Wikistrike – Le Dr. Ryan Cole, pathologiste, expose les images des tissus humains lésés par la protéine spike suite aux injections – Le Blog de Thérèse

  • Ping : Le Dr. Ryan Cole, pathologiste, expose les images des tissus humains lésés par la protéine spike suite aux injections – myessentielles

  • septembre 3, 2021 à 8:16
    Permalien

    Le Dr Ryan COLE est formidable et courageux d’exposer les résultats de son travail quant aux effets de la protéine spike suite aux “injections” dans le corps humain. Il est évident que ses révélations sauvent un nombre incalculable de personnes. Quel homme généreux. Malheureusement, ils ne sont que très peu à avoir son courage pour prendre la parole. Côté gens connus : acteurs ? chanteurs ? comédiens ? Quant aux Français, Il y en a qui se sont établi un certain protocole du style : “on ne veut pas savoir”… Je suis persuadée qu’il en est de même pour certains médecins. Je suis entourée de personnes âgées qui n’ont que la tnt et qui entendent la même parole sur toutes les chaînes donc, la majorité d’entre elle est “injectée”.
    C’EST EFFRAYANT, “LES INJECTES” sont persuadés “être protégés et protéger les autres” alors que ce sont eux qui “VONT REPANDRE La MALADIE”.
    AVOIR UN OXYMETRE (20 €) pour se rassurer. Les vrais chiffres : SENTINELLES. Voir aussi Dr Astrid STUCKELBERGER.

    Répondre
  • septembre 4, 2021 à 2:13
    Permalien

    POURQUOI PERSONNE NE VA VOIR A QUI PROFITE LE CRIME , QUI SON LES HEUREUX ACTIONNAIRES DES MARCHANDS DE VACCIN NOUS AURIONS BIEN DES SURPRISES JE PENSE , POURQUOI CETTE FOLIE VACCINALE EN FRANCE

    Répondre
  • septembre 4, 2021 à 5:33
    Permalien

    Mais si vous attrapez le virus, vous ferez aussi des anticorps anti spike…
    Le covid qui vous infecte va utiliser vos cellules pour synthétiser beaucoup d’autres protéines indésirables et potentiellement très dangereuses. (Par exemple les orages cytokiniques)
    Ces sécrétions peuvent avoir un effet à court terme (syndrome grippal) mais aussi à long terme (covid long par exemple). On imagine aussi des effets à très long terme à la manière de la maladie de Lyme par exemple.
    Donc soyons prudents et humbles devant ce nouveau virus et les nouvelles thérapeutiques proposées.

    Répondre
  • septembre 5, 2021 à 10:35
    Permalien

    Pourquoi la majorité des personnes vaccinés n’ont pas d’effet secondaire , si les tissus sont autan endommagés, ont -ils reçu un placebo? merci

    Répondre
    • septembre 5, 2021 à 11:06
      Permalien

      avoir mal au point d’injection, des courbatures dans le bras….sont les premiers effets secondaires dont la majorité des vaccinés ont eu. On ne peut pas connaitre les effets à long terme même…

      Répondre
      • septembre 6, 2021 à 8:31
        Permalien

        Bravo à vous Dr Ryan Cole tout le monde doit savoir faire passer ce message la SCIENCE RIEN QUE LA SCIENCE
        MERCI
        PROTÉGEZ L’HUMANITÉ C’EST VITAL

        Répondre
  • septembre 8, 2021 à 8:41
    Permalien

    Écoutez bien la vidéo vers 6mn, le Dr Cole indique très brièvement que certaines personnes manqueraient d’ une certaine enzyme qui décompose l’ ARNm . Ce qui fait si j’ai bien compris que la protéine spike circulerait au moins jusqu’à 2 semaines ou plus dans le sang créant alors un certain nombre d’ organes . C’ est bien aux scientifiques d’ étudier toutes les interactions de l’ ARN m , il me semble évident que cette étude extrêmement complexe sur l’ ARN m ne soit pas assez avancée d’ où les
    risques non calculés et insensés à mon avis pris en lançant ces injections géniques de masse , en ignorant ou étant incapables de distinguer au minimum les catégories de personnes qui seraient déficitaires en cet enzyme sachant qu’il y a probablement d’autres interactions que l’on ne connait pas et qu’il faudrait étudier sur le long terme .

    Répondre
    • septembre 8, 2021 à 8:45
      Permalien

      Erreur dans mon commentaire, lire en créant des lésions dans un certain nombre d’ organes . (Et non en créant un certain nombre d’ organes

      Répondre
  • septembre 8, 2021 à 8:49
    Permalien

    Écoutez bien la vidéo vers 6mn, le Dr Cole indique très brièvement que certaines personnes manqueraient d’ une certaine enzyme qui décompose l’ ARNm . Ce qui fait si j’ai bien compris que la protéine spike circulerait au moins jusqu’à 2 semaines ou plus dans le sang créant des micro-lesions dans un certain nombre d’organes . C’ est bien aux scientifiques d’ étudier toutes les interactions de l’ ARN m , il me semble évident que cette étude extrêmement complexe sur l’ ARN m ne soit pas assez avancée d’ où les
    risques non calculés et insensés à mon avis pris en lançant ces injections géniques de masse , en ignorant ou étant incapables de distinguer au minimum les catégories de personnes qui seraient déficitaires en cet enzyme sachant qu’il y a probablement d’autres interactions que l’on ne connait pas et qu’il faudrait étudier sur le long terme .

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Restez informer

En vous abonnant à la Newsletter, vous acceptez que vos données personnelles soient traitées par la Résistance dans le but de vous envoyer la Newsletter. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment grâce au lien de désinscription à la fin de chaque newsletter.

Newsletter

INSCRIPTION À LA NEWSLETTER

WordPress Cookie Notice by Real Cookie Banner