Le Japon exhorte le public à ne pas faire de discrimination à l’égard des personnes non vaccinées.

Le Japon exhorte le public à ne pas faire de discrimination à l'égard des personnes non vaccinées.

Alors qu’un nombre croissant de pays accentuent la pression sur les citoyens qui ne sont pas vaccinés, une nation adopte une approche totalement différente.

Alors qu’un nombre croissant de pays accentuent la pression sur les citoyens qui ne sont toujours pas vaccinés contre le coronavirus, le Japon a adopté l’approche inverse.

Un peu plus de 78 % des 126 millions de Japonais sont entièrement vaccinés et le gouvernement a vivement encouragé tous les citoyens à recevoir l’un des trois vaccins disponibles – Pfizer, Moderna ou AstraZeneca.

Mais contrairement à l’approche autoritaire de nombreux autres pays, le gouvernement japonais affirme que se faire vacciner est un choix personnel – et met en garde le public contre toute “discrimination” à l’encontre de ceux qui choisissent de ne pas se faire vacciner.

“Bien que nous encouragions tous les citoyens à recevoir le vaccin Covid-19, il n’est pas obligatoire ou impératif”, peut-on lire dans un avis publié sur le site web du ministère de la santé.

“La vaccination ne sera effectuée qu’avec le consentement de la personne à vacciner après les informations fournies. Veuillez vous faire vacciner de votre propre décision, en comprenant à la fois l’efficacité de la prévention des maladies infectieuses et le risque d’effets secondaires”.

“Aucune vaccination ne sera effectuée sans le consentement de la personne concernée. Veuillez ne pas forcer les personnes de votre lieu de travail ou de votre entourage à se faire vacciner, et ne faites pas de discrimination à l’égard de ceux qui ne se sont pas fait vacciner.”

Un message similaire apparaît sur le site du Premier ministre japonais Fumio Kishida.

“Les vaccins ne seront jamais administrés sans le consentement du destinataire”, peut-on y lire.

“Nous exhortons le public à ne jamais contraindre les vaccinations sur le lieu de travail ou sur les personnes de son entourage, et à ne jamais traiter de manière discriminatoire ceux qui n’ont pas reçu le vaccin.”

Le Japon a connu une forte baisse des cas de Covid-19 depuis août, laissant les experts perplexes.

La semaine dernière, des chercheurs de l’Institut Riken de Tokyo ont suggéré qu’un éventuel “facteur X” génétique pourrait expliquer le succès du pays.

 

Des femmes prennent un selfie à côté d'une exposition de Noël à Tokyo. Photo : Carl Court/Getty Images

Le mois dernier, Singapour – l’un des pays les plus vaccinés au monde – a annoncé que le gouvernement ne prendrait plus en charge les frais médicaux des personnes non vaccinées par choix et qui tombent malades du Covid-19.

Le ministère de la santé de Singapour a déclaré que les personnes non vaccinées représentaient une “majorité importante” des personnes en soins intensifs et qu’elles “contribuaient de manière disproportionnée à la pression exercée sur nos ressources de santé”.

En Australie, le gouvernement de Nouvelle-Galles du Sud envisagerait de prendre une mesure similaire pour facturer les frais d’hospitalisation des patients non vaccinés.

D’autres pays sont allés plus loin, l’Autriche devenant la première nation d’Europe à annoncer une politique de vaccination obligatoire générale prenant effet en février de l’année prochaine.

Les Autrichiens qui continuent à refuser les vaccins ou les rappels s’exposent à d’énormes amendes et à des peines de prison.

L’Allemagne a fait savoir qu’elle allait probablement suivre le mouvement, le ministre du tourisme Thomas Bareiss ayant déclaré au début du mois que les vaccinations obligatoires étaient inévitables.

“Pour moi, il n’est politiquement plus justifiable que des industries entières, des détaillants, des restaurants, des clubs, des bars et toute la scène cinématographique, culturelle et événementielle vivent dans un état de crise prescrit par l’État pendant 20 mois et soient confrontés à de grandes peurs existentielles, tandis que d’autres … prennent la liberté de ne pas se faire vacciner”, a-t-il déclaré.

Japan has seen a sharp reduction in Covid-19 cases since August. Picture: Carl Court/Getty Images
Le Japon a connu une forte réduction des cas de Covid-19 depuis août. Photo : Carl Court/Getty Images

Plus de 90 % des Australiens âgés de plus de 16 ans sont désormais complètement vaccinés.

S’adressant aux journalistes cette semaine, le Premier ministre Scott Morrison a déclaré que l’Australie n’avait pas “l’un des taux de vaccination les plus élevés au monde par hasard”.

“Je ne crois pas que ce résultat ait été obtenu par des mandats et des contrôles, je pense qu’il a été obtenu en grande partie par la bonne volonté, la bonne foi et le bon sens du peuple australien”, a-t-il déclaré.

“Vous connaissez mon point de vue sur les mandats. Les mandats sont essentiels pour les travailleurs de la santé, pour les travailleurs des soins aux personnes âgées, pour les personnes qui travaillent directement avec des personnes vulnérables.

“C’est le seul domaine au niveau du Commonwealth où il y a eu un accord unanime entre tous les responsables de la santé de ce pays sur la mise en place de ces mandats. En dehors de cela, les États ont pris leurs propres décisions sur leurs propres ordonnances de santé publique pour mettre en place ces mandats. Le Commonwealth ne peut pas passer outre”.

Mais le Premier ministre a déclaré que l’Australie “entrait dans une nouvelle phase”.

“Cette nouvelle phase est celle d’une culture de la responsabilité plutôt que d’une culture du contrôle et des mandats, afin de laisser les Australiens vivre avec ce virus de manière responsable”, a-t-il déclaré.

Source : https://www.news.com.au/lifestyle/health/health-problems/japan-urges-public-do-not-discriminate-against-the-unvaccinated/news-story/45495e088470abcdb046b990a859dedb

2 thoughts on “Le Japon exhorte le public à ne pas faire de discrimination à l’égard des personnes non vaccinées.

  • Faire comprendre ça a un type nommé 1er ministre que boir un café debout assi ou a plat ventre ne change rien a l’épidémie …

  • Les génocidaires associés ont travaillé dur pendant vingt ans mais leur labeur a été couronné du succès que l’on peut constater sous nos yeux. Le gain de fonction de la protéine spike aurait demandé plusieurs siècles de mutation avant d’être si parfaitement adapté à l’homme. Aucun coronavirus ne dispose d’une spike capable de plus d’être à la fois neurotoxique et aggregante plaquettaire. Fauci a utilisé l’argent public des USA pour financer des projets de recherche interdits aux USA en Chine avec la complicité de la France. Le S1 de la spike contient des fragments de protéines de la gp120 du HIV , du Hcv et une activité prionique. Provoquant Thromboses auto-immunite neurotoxicite stérilisation diminution de l’espérance de vie. Ceci est impossible à obtenir par des mutations naturelles. Les brevets ont été déposés depuis 1999 concernant le gain de fonction du coronavirus. Le P4 de Wuhan a été inauguré par Cazeneuve premier ministre de Hollandouille. Les jeux militaires de Wuhan en octobre 2019 ont été l’occasion de contaminations massives de centaines de personnes qui sont ensuite rentrées chez elles sans contrôle. La délégation française est passée par Creil dans l’Oise . Vous connaissez la suite…

Commentaires fermés.