Le Nigeria détruit 1 million de vaccins périmés donnés pour le COVID-19

Le Nigeria détruit 1 million de vaccins périmés donnés pour le COVID-19

Seuls 2 % des 206 millions d’habitants du Nigeria sont entièrement vaccinés.

Le Nigeria a détruit mercredi plus d’un million de doses périmées du vaccin COVID-19 d’AstraZeneca après que les autorités ont déclaré qu’elles ne pouvaient pas être utilisées avant leur date d’expiration.

Faisal Shuaib, directeur de l’Agence nationale de développement des soins de santé primaires du Nigeria, a déclaré que les responsables de la santé du pays le plus peuplé d’Afrique n’avaient guère le choix après avoir reçu les doses données qui n’avaient plus beaucoup de durée de conservation.

“Nous avions des pays développés qui se procuraient ces vaccins et les thésaurisaient”, a-t-il dit. “Au moment où ils étaient sur le point d’expirer, ils les ont proposés à la donation”.

Yunusa Bawa, a community health worker, injects a man with AstraZeneca coronavirus vaccine in Sabon Kuje on the outskirts of Abuja, Nigeria, Monday, Dec 6, 2021. (AP Photo/Gbemiga Olamikan)

Yunusa Bawa, un agent de santé communautaire, injecte à un homme le vaccin contre le coronavirus d’AstraZeneca à Sabon Kuje, dans la banlieue d’Abuja, au Nigeria, lundi 6 décembre 2021. (AP Photo/Gbemiga Olamikan)

La semaine dernière, M. Shuaib avait annoncé que le Nigeria n’accepterait plus de tels dons, sans toutefois préciser publiquement ce que les responsables considéraient comme une durée de conservation trop courte.

Seuls 2 % des 206 millions d’habitants du Nigeria sont entièrement vaccinés, et les responsables de la santé se sont fixé l’objectif ambitieux de vacciner plus d’un quart de la population d’ici février. Si les hésitations ont été nombreuses, le taux de vaccination du pays a presque doublé au cours de la semaine écoulée.

Le Nigeria a connu un pic d’infections confirmées depuis qu’il a détecté la variante omicron hautement infectieuse fin novembre, enregistrant une augmentation de 500 % des cas au cours des deux dernières semaines, selon le Centre de contrôle des maladies du Nigeria.

Les 2 123 nouvelles infections au COVID-19 qu’il a confirmées mardi constituent le plus grand nombre de cas quotidiens depuis janvier dernier et le deuxième plus grand nombre depuis le début de la pandémie.

“Si nous voulons vaincre cette pandémie de COVID-19, nous devons faire un meilleur travail pour assurer un meilleur approvisionnement en vaccins COVID-19”, a déclaré M. Shuaib. “Aucun pays ne sera en mesure d’éradiquer le COVID-19 … tant que tous les pays ne seront pas en mesure de l’éradiquer”.

Source : https://www.foxnews.com/world/nigeria-destroys-1m-expired-donated-covid-19-vaccines