Le point sur les effets indésirables après la dose de rappel des vaccins contre la Covid-19

Le point sur les effets indésirables après la dose de rappel des vaccins contre la Covid-19

Bilan, basé sur les rapports de l’ANSM, sur les évènements indésirables graves et des décès survenant après la dose de rappel.

A Retenir

  • 33 % de évènements indésirables sont graves (soit environ 42 cas par million) après la dose de rappel par le vaccin Pfizer contre 26,1 % globalement
  • Les décès suspectés liés à la vaccination après la dose de rappel représentent 3,04 % (soit 3,86 cas par million) des évènements indésirables totaux contre 1,71 % quelle que soit la dose de vaccin Pfizer.
  • 24,1 % de évènements indésirables sont graves après la dose de rappel par le vaccin Moderna (soit 20,6 évènements graves par millions après dose de rappel) contre 17 % globalement
  • Les décès suspectés liés à la vaccination après la dose de rappel (soit 1,12 par million) représentent 1,31 % des évènements indésirables totaux contre 0,64 % quelle que soit la dose de vaccin Moderna.

 

 

Vers une augmentation des évènements indésirables graves et des décès survenant après la dose de rappel ?

Vaccin Comirnaty de Pfizer

Concernant le vaccin Pfizer, au 3 janvier 2021, 2136 évènements indésirables dont 716 cas d’évènements indésirables graves ont été recensés soit 33 % [1].

La proportion d’évènements indésirables graves est donc plus élevée après la dose de rappel que celle rapportée globalement avec ce vaccin qui est de 26,1% [2].

Concernant les décès suspectés liés à la vaccination, ceux-ci représentent 3,04 % des évènements indésirables (soit 3,86 décès suspects par millions) survenus après la dose de rappel alors qu’ils représentent 1,71 % des événements indésirables totaux après le vaccin Pfizer.

Il y a donc :

–  42 cas d’évènements indésirables graves par million de dose de rappel pour le vaccin Pfizer

– 3,86 cas de décès suspectés liés à la vaccination par million de dose de rappel pour le vaccin Pfizer

 

Vaccin Spikevax de Moderna

Concernant le vaccin Moderna, au 31/12/2021,  il y avait 456 cas d’évènements indésirables, dont 110 graves (soit 24,1%) avec 6 décès suspectés liés à la dose de rappel [3] soit également :

– 20,6 évènements graves par millions après dose de rappel

– 1,12 décès suspects par million après dose de rappel

 

La proportion d’évènements indésirables graves est plus élevée, 24,1%, après la dose de rappel que celle rapportée globalement avec ce vaccin qui est de 17 %.

Concernant les décès suspectés liés à la vaccination, ceux-ci représentent 1,31 % des évènements indésirables survenus après la dose de rappel alors qu’ils représentaient 0,64 % de événements indésirables totaux.

 

Références

[1] https://ansm.sante.fr/uploads/2022/01/07/20220107-covid-19-vaccins-focus-pfizer-dose-de-rappel-2.pdf

[2]  https://ansm.sante.fr/uploads/2021/12/21/20211221-covid-19-vaccins-rapport-pv-pfizer-19-2.pdf

[3]  https://ansm.sante.fr/uploads/2022/01/07/20220107-covid-19-vaccins-moderna-dose-de-rappel.pdf

One thought on “Le point sur les effets indésirables après la dose de rappel des vaccins contre la Covid-19

  • Mais QUI ou QUOI pour arrêter ce massacre? Ce n’est pas le virus qui tue, mais bien ces injections expérimentales qui n’ont rien de thérapeutique. Et qu’on cesse donc de nous bassiner avec l’efficacité de ces produit dans la diminution des cas graves ! Voilà une injection qui réfléchit et choisit ses patients: celui-là a dix ans, bon, il ne m’intéresse pas. Cet autre a quarante ans, bon il ne m’intéresse pas. Ha! celui-ci souffre de comorbidité, je vais devenir efficace !
    Il n’y a rien de scientifique dans ces affirmations propagandistes. Il n’y a rien de légal dans leur méthode. Je suis convaincue qu’ils cherchent surtout à entraîner le plus grand nombre possible de victimes.
    Les tests pcr ne servent qu’a récolter les génomes des gens, SANS LEUR CONSENTEMENT, à des fins de recherche dans ces laboratoires dont le seul but est bassement financier. RÉSISTANCE ! JUSTICE !

Commentaires fermés.