Le risque de mortalité lié à la vaccination est 7 fois plus important que celui lié au Covid-19 chez les jeunes de 20 ans.

Conclusion des auteurs japonais : “C’est absurde de vouloir vacciner des jeunes”

Sources : https://www.npojip.org/english/MedCheck/Med%20Check%20Tip-20-2021-08&12.pdf

2 thoughts on “Le risque de mortalité lié à la vaccination est 7 fois plus important que celui lié au Covid-19 chez les jeunes de 20 ans.

  • Je souhaiterais poser une question : derrière ce paravent d’obligation, que se passe-t-il VRAIMENT ? Pourquoi veut-on impérativement injecter le maximum de personnes alors que ces produits géniques n’ont démontré aucune efficacité? Pourquoi, dans certains flacons, trouve-t-on du C6 ?

    • Je vais tenter modestement de vous apporter une réponse. Ensuite, vous pourrez vous forger votre propre opinion.

      Un faisceau d’indices graves et concordants comme disent les enquêteurs laisse clairement à penser que la pandémie n’est pas le fruit du hasard :
      – Aujourd’hui on sait avec une quasi certitude que le virus, sorti de Wuhan, a fait l’objet d’une manipulation humaine afin d’obtenir un “gain de fonction”, expression soft pour exprimer le fait que sous couvert de financements américains occultes, les scientifiques chinois ont travaillé sur la couche originelle du virus, découvert depuis 2012, afin d’augmenter sa dangerosité , sa contagiosité et surtout sa létalité,
      – A la suite de quoi, la pandémie étant déclenchée, les laboratoires, en un temps absolument record et difficilement concevable, ont développé et mis sur le marché leurs “vaccins” à ARN Messager. Lorsqu’il fallait auparavant près d’une dizaine d’années avant d’obtenir l’Autorisation de Mise sur le Marché (AMM), les agences de santé de la plupart des pays, américains en tête, ont délivré cette autorisation dans des délais extrêmement brefs (108 jours pour la FDA aux Etats-Unis),
      – AMM couvertes par le très officiel “Secret Défense”, y compris en Europe et évidemment en France, pays mouton de l’UE. Du jamais vu ! Le black-out total pour obtenir la moindre information officielle sur la composition réelle de ces prétendus vaccins. Le secret défense pour un produit destiné à la santé, au même titre que s’il s’agissait d’une arme bactériologique,
      – Ils ont baptisé cette thérapie génique du nom de vaccin, dont elle ne devrait pourtant pas porter le nom car ne répondant jamais à la définition scientifique. Mais c’est quelque part rassurant le nom de “vaccin” et il fallait rassurer la population afin de les convaincre d’accepter les injections (Dans les tristement célèbres camps de la mort lors de la seconde guerre mondiale on expliquait aux détenus qu’ils allaient prendre une simple douche, sauf que ce qui sortait des pommeaux, ce n’était pas de l’eau mais un gaz mortel),
      – Etape suivante : faire peur en annonçant à longueur de journées le nombre de cas, d’hospitalisations, dé décès. Or, à ce jour, depuis le début de la pandémie il s’avère que le taux de décès COVID est de 0.178% de la population française. C’est bien entendu toujours beaucoup trop mais cela permet tout de même de rappeler que la potentialité de ne pas décéder de ce virus est de 99,822% ! De quoi largement relativiser. Du fait du cancer, il meurt chaque année largement plus de personnes que le cumul des décès COVID depuis mars 2020 jusqu’à ce jour,
      – Nouvelle étape : Museler la presse et museler l’information. Ce n’était pas trop compliqué si on garde à l’esprit que depuis quelques années, environ 90% des médias sont entre les mains de neuf milliardaires français. Même le Monde, qui fut autrefois un journal sérieux est subventionné par la fondation Bill Gates. Evidemment ensuite, on ne vient pas mordre la main de celui qui vous donne à manger. Pourquoi instaurer une telle censure si les vaccins sont aussi performants que le prétendent les laboratoires ? On ne cherche généralement à dissimuler que les choses peu recommandables ou pernicieuses, n’est-ce pas ?
      – Etape complémentaire : on stigmate, on critique, on vilipende, on conspue, on discrédite et on écarte les médecins ayant un langage dissident : Professeur Montanier – découvreur du virus du Sida, Professeur Peronne, Professeur Raoult pour ne citer qu’eux. Et on accrédite des médecins de plateaux télé, lesquels pour la plupart bénéficient de “largesses” des laboratoires,
      – Et le must dans ce qu’il a de plus hypocrite : on supprime des lits d’hôpitaux (17 600 depuis 2017 dont 5700 en 2020 en pleine pandémie) et on suspend entre 15 et 30 000 soignants en persuadant la population que tout est la faute des non-vaccinés.

      J’arrête ici cette liste tant celle-ci serait bien longue. Il reste toutefois à se poser la question du Pourquoi ?
      Bien sûr l’argent ne peut pas être absent des réponses. Les laboratoires sont multimilliardaires avec des bénéfices ahurissants tout autant que ceux des plus riches qui ont profité de la crise pour engranger de nouvelles richesses.
      Mais ce serait insuffisant et réducteur de n’évoquer que l’argent. Au-delà, les quelques centaines des plus riches de la planète (ceux qu’on retrouve à Davos par exemple) pensent que la population mondiale est beaucoup trop élevée avec plus de 7 milliards d’habitants, susceptibles un jour de se révolter contre les inégalités criantes et inacceptables.
      Dès lors, dans leurs esprits malades, il convient :
      – D’asservir les masses. Prenons l’exemple de notre pays : il y a encore à peine 10 ans, s’il s’était produit à peine le dixième des atteintes à nos libertés que nous subissons depuis 20 mois, la majorité des Français seraient sortis dans la rue pour manifester, se révolter. Or, à quoi assistons-nous depuis cette période ? A l’exception de quelques étincelles, l’immense majorité a adopté la position de la soumission volontaire,
      – De diminuer la population. Aujourd’hui personne n’est capable de prédire les effets des prétendus vaccins sur le long terme et sur les générations futures. On pourrait penser qu’ils jouent (les laboratoires) aux apprentis-sorciers mais je pense plutôt qu’ils savent parfaitement ce qu’ils accomplissent en secret (défense bien sûr). Il est d’ailleurs un indice qui ne trompe pas. On assiste en effet à une grande et belle générosité, dans un consensus mondialiste, pour offrir des centaines de millions de doses à des pays émergents, comme en Afrique, pour ne citer que ce continent. Le but, comme l’a souvent rappelé Bill Gates, étant de piquer les 7 milliards d’habitants. Pourtant l’Afrique n’a pas besoin de ces “vaccins”, dans la mesure où les taux de décès COVID sont parmi les plus bas de la planète. C’est pas grave, ils veulent piquer tout le monde, enfants, femmes enceintes. Rien ne doit pouvoir leur échapper. Pour que la population diminue.
      C’est cela le but ultime des ultra riches, à défaut de pouvoir coloniser une autre planète, c’est de façonner celle-ci à leur volonté.

Commentaires fermés.