Les Etats-Unis autorisent une dose de rappel du vaccin de Pfizer pour les enfants de 5 à 11 ans

La FDA a donné son feu vert à l’injection d’une dose de rappel du vaccin de Pfizer contre le Covid-19 pour les enfants âgés de 5 à 11 ans aux Etats-Unis. L’impact des vaccins sur les moins de 5 ans sera bientôt étudié en vue d’une autorisation.

Les enfants âgés de 5 à 11 ans vont à leur tour pouvoir recevoir une dose de rappel du vaccin anti-Covid de Pfizer, ont annoncé le 17 mai les autorités sanitaires américaines. L’Agence américaine des médicaments (FDA) a autorisé la dose de rappel pour cette tranche d’âge «afin d’offrir une protection continue contre le Covid-19», a-t-elle expliqué dans un communiqué.

Un comité d’experts des Centre de prévention et de lutte contre les maladies (CDC) doit se réunir le 19 mai pour examiner à son tour la question, et recommander cette dose de rappel. Elle doit être injectée cinq mois minimum après la première série de deux piqûres. Le dosage utilisé est de 10 microgrammes, tant pour les injections initiales que pour la dose de rappel (contre 30 microgrammes pour les 12 ans et plus).

Autorisation en vue pour les moins de cinq ans ?

Cette autorisation intervient au moment où les Etats-Unis enregistrent une hausse du nombre de cas de Covid-19, avec environ 90 000 nous cas déclarés par jour. Les hospitalisations sont également en hausse.

Le Covid-19 «tend à être moins grave chez les enfants que les adultes», a déclaré le chef de la FDA, Robert Califf, cité dans le communiqué. Mais «la vague liée au variant Omicron a rendu davantage d’enfants malades et conduit à plus d’hospitalisations et d’enfants subissant des effets de long terme», a-t-il souligné.

Les Etats-Unis comptent 28 millions d’enfants entre 5 et 11 ans. Parmi eux, plus de 4,8 millions de cas ont été dénombrés, et quelque 360 décès, selon les chiffres des CDC. Cette tranche d’âge est éligible à la vaccination avec Pfizer depuis novembre 2021, mais moins de 30% d’entre eux sont entièrement vaccinés.

La FDA a de nouveau souligné le 17 mai l’importance de la vaccination pour prévenir les cas graves de la maladie.

Au-dessus de 50 ans, les Américains sont d’ores et déjà éligibles à une deuxième dose de rappel (quatrième dose en tout). Les moins de 5 ans ne sont eux pas encore éligibles à la vaccination, avec aucun vaccin, mais un comité d’experts indépendants doit se réunir en juin afin d’examiner les données des essais cliniques de Pfizer et de Moderna en vue d’une autorisation pour cette tranche d’âge.

Source