Les États-Unis ont piraté les ordinateurs de la Chine pour attaquer la Russie, l’Ukraine et le Belarus – rapport

Les États-Unis ont piraté les ordinateurs de la Chine pour attaquer la Russie, l'Ukraine et le Belarus - rapport

L’information a été communiquée par les médias d’État chinois, qui citent le National Computer Network Emergency Response Technical Team/Coordination Center of China.

Cyber attack (photo credit: INGIMAGE)

Depuis février, la Chine est confrontée à des cyberattaques continues au cours desquelles des acteurs étrangers ont pris le contrôle d’ordinateurs dans le pays pour cibler la Russie, l’Ukraine et la Biélorussie, et la plupart de ces attaques provenaient des États-Unis, a déclaré l’agence de presse étatique Xinhua.

Xinhua a cité le National Computer Network Emergency Response Technical Team/Coordination Center of China, un centre technique de cybersécurité qui dirige les efforts de prévention et de détection des menaces de cybersécurité pour le pays.

“La surveillance exercée par le CNCERT/CC a permis de constater que depuis la fin février, l’internet chinois a été continuellement confronté à des cyberattaques venues de l’étranger. Ces groupes étrangers ont attaqué en prenant le contrôle d’ordinateurs dans le pays pour mener des cyberattaques contre la Russie, l’Ukraine et la Biélorussie”, a déclaré le centre cité.

“Après analyse, la plupart des adresses utilisées pour ces attaques provenaient des États-Unis”, a-t-il ajouté, précisant que quelques-unes provenaient d’autres pays comme l’Allemagne et les Pays-Bas.

Les cyberattaques ont été un point de tension majeur entre les États-Unis et leurs alliés, d’une part, et la Chine, d’autre part, les premiers ayant accusé la Chine de mener une campagne mondiale de cyberespionnage.

 People pose in front of a display showing the word 'cyber' in binary code, in this picture illustration taken in Zenica December 27, 2014. Picture taken December 27, 2014. (credit: REUTERS/DADO RUVIC/FILE PHOTO)

Des personnes posent devant un affichage montrant le mot “cyber” en code binaire, sur cette photo d’illustration prise à Zenica le 27 décembre 2014. Photo prise le 27 décembre 2014. (crédit : REUTERS/DADO RUVIC/FILE PHOTO)

 

La Chine affirme qu’elle ne se livre pas à des cyberattaques et a qualifié ces allégations de “diffamations malveillantes”.

Environ 87 % des cyberattaques enregistrées par la Chine sont dirigées contre la Russie, selon l’agence de presse russe TASS.

Source : https://www.jpost.com/breaking-news/article-701000