Les hôpitaux chinois sous la propriété de TikTok (une réalité)

© ByteDance

Le groupe ByteDance ne devrait pas tarder à officialiser l’acquisition, estimée à 1,5 milliard de dollars.

Il s’agit de la plus grande chaîne d’hôpitaux privés chinois. Désormais, Amcare Healthcare fera la pleine propriété de ByteDance, l’entreprise derrière la célèbre application TikTok et spécialiste du divertissement en ligne. L’information n’a pas encore été officialisée, mais des sources proches du dossier en ont informé l’agence Bloomberg et le quotidien économique Caixin, alors que le rachat se serait organisé via deux filiales de ByteDance.

Devenir propriétaire d’une chaîne d’hôpitaux privés viendra s’ajouter à la particularité de ByteDance de proposer une plateforme de santé (Xiaohe) très complète depuis fin 2020, conséquence d’un élan puissant des big tech dans le milieu de la santé depuis la pandémie de COVID-19. En face, Alibaba répond présent avec sa propre plateforme. Mais ce concurrent ne possède pas d’infrastructures physiques.

De l’autre côté du Pacifique, à Seattle, Amazon réalisait sa troisième plus grosse acquisition le mois dernier avec One Medical. Suivant la même motivation que ses concurrents chinois, la firme de Seattle déboursait près de 4 milliards de dollars pour “faire un grand coup dans la santé”. Le trésor de One Medical ? Un abonnement à 199 dollars par an pour profiter d’une application de soins médicaux avec garantie de rendez-vous dans les 48 heures dans l’un des 125 centres partenaires du pays.

Les hôpitaux ByteDance

Bloomberg, dans son article, rappelle que le marché de la santé chinois devrait atteindre les 89 milliards de dollars. La plateforme en ligne de ByteDance, qui se consacre notamment à la prise de rendez-vous et des services de bien-être, pourra maintenant s’affilier avec les sept hôpitaux pour femmes et enfants d’Amcare, tout comme les centres dans lesquels la société est autorisée à pratiquer les opérations de fécondation in vitro.

Rappelons qu’une telle opération de rachat est assez exceptionnelle en Chine. Le pays est d’autant plus sévère qu’en Europe et en Amérique en termes de politique antitrust, et ne tolère pas lorsque l’une de ses entreprises grimpe de façon acharnée en capitaux. Heureusement pour ByteDance, qui n’est toujours pas entrée en Bourse (il s’agit de la startup la mieux valorisée au monde), sa capitalisation a quelque peu baissé ces derniers mois (sous les 300 milliards de dollars).

Source : https://www.presse-citron.net/les-hopitaux-chinois-sous-la-propriete-de-tiktok-une-realite/