Les jeunes ont une opinion bien tranchée sur l’agriculture

Les 18-35 ans ont une image moins positive de l’agriculture que l’ensemble de la population française et attendent qu’elle joue un rôle dans la lutte contre le réchauffement climatique. Une cible vers laquelle la profession doit communiquer, est-il ressorti d’un débat organisé le 27  septembre par Agridemain.
Jeune et agriculture
Entre « une agriculture majoritairement bio quitte à réduire notre production et devoir importer » et « une agriculture raisonnée qui assure notre indépendance alimentaire et évite de devoir importer », 47% des 18-24 ans déclarent choisir la première option, contre seulement 20% chez les plus de 35 ans, selon un sondage BVA.
© Pixabay

71% des Français ont une très bonne opinion de l’agriculture, selon un sondage BVA online réalisé du 13 au 21 avril 2021 auprès d’un échantillon représentatif de la population française de 18 ans et plus. Mais pour les moins de 35 ans, cette part tombe à 62%, et même à 56% pour les 18-24 ans. « Cette différence générationnelle nous a interpellé à BVA. On y voit des signes », déclare Florence Gramond, directrice département agriculture du groupe BVA, lors d’un débat organisé le 27 septembre par l’association Agridemain, association regroupant les principales organisations professionnelles agricoles autour d’une vision commune de l’agriculture, à l’occasion de son assemblée générale. 

Même s’ils reconnaissent en grande majorité que les agriculteurs ont joué un rôle essentiel pendant la crise de la Covid, les jeunes ne perçoivent pas les problèmes de rémunération des agriculteurs et ne considèrent pas le secteur comme innovant, poursuit-elle.

Lire aussi : Sondage – Les Français s’intéressent à leur agriculture et en ont une bonne image

Et quand on leur demande quelles sont les innovations le plus bénéfiques à l’environnement et à la biodiversité tout en permettant aux agriculteurs de se rémunérer justement, les 18-24 ans répondent à 52% limiter le gaspillage et les déchets (contre 41% pour l’ensemble de la population française) et à 18% stocker du carbone (contre 9%).  Autre enseignement intéressant du sondage. Entre « une agriculture majoritairement bio quitte à réduire notre production et devoir importer » et « une agriculture raisonnée qui assure notre indépendance alimentaire et évite de devoir importer », 47% des 18-24 ans déclarent choisir la première option, contre seulement 20% chez les plus de 35 ans.

« On perçoit une forme de radicalité, chez les jeunes femmes en particulier »

Cette même tranche d’âge est d’ailleurs plus nombreuse à penser que la surface produite en bio est supérieure en France que dans le reste de l’Europe. « On perçoit une forme de radicalité chez les jeunes, encore plus vraie chez les jeunes femmes », commente Florence Gramond. Une opinion partagée par Frédéric Dabi, directeur général de l’Ifop et auteur de la Fracture. Selon l’enquête menée en 2021 par l’institut de sondage auprès des 18-30 ans, 72% des jeunes se disent engagés pour le climat. « Certains déclarent même qu’ils seraient prêts à mourir pour le climat », lance-t-il. Et selon lui, les responsables du changement climatique sont plutôt du côté des responsables politiques et non des agriculteurs, pour les jeunes. « Il y a peut-être là un terroir fertile pour faire basculer l’agriculture du côté de la jeunesse », estime Frédéric Dabi. Une jeunesse capable d’influencer l’ensemble de l’opinion publique sur des sujets tels que la lutte contre le changement climatique.

Voir notre dossier : Ils expliquent leur métier d’agriculteur sur les réseaux sociaux

Pour mieux toucher cette frange de la population (qui représente 5 millions de personnes pour les 18-24 ans et même 7,9 millions pour les 18-30 ans), un effort de communication est nécessaire, est-il ressorti du débat. Via les reportages et les témoignages sur les réseaux sociaux, particulièrement appréciés par cette génération, souligne Florence Gramond. Mais d’autres solutions sont possibles.

Avec les fermes pédagogiques, vous vous êtes trompés de cible

« Avec les fermes pédagogiques, vous vous êtes peut-être trompés de cible, ça véhicule une agriculture à la Prévert auprès des enfants, vous ne visez pas les adolescents », interpelle la directrice du département agriculture de BVA. « Pourquoi ne pas aller faire le tour des lycées pour expliquer dans les classes de seconde la réalité du métier », propose-t-elle. Autre solution : instaurer un dialogue avec les jeunes à travers la cuisine et le goût. Mathieu Laffay, directeur d’Eurotoques, explique par exemple le projet d’instaurer une démarche spécifique pour attirer les jeunes aux métiers de bouche en créant Eurotoques-jeunes.

Revoir l’ensemble du débat :

 

https://www.reussir.fr/les-jeunes-ont-une-opinion-bien-tranchee-sur-lagriculture

3 thoughts on “Les jeunes ont une opinion bien tranchée sur l’agriculture

  • Malheureusement les chemtrails polluent nos fruits et légumes. Ils sont constitués de produits nocifs. Elise Lucet en avait fait un reportage.
    Cet été et pendant un bon mois, je n ai vu aucune punaise sur mes tomates et aucun moustique et très peu d abeilles dans mon jardin. Je présume qu ils ont rajouté un insecticide.

  • Les 2ère lignes montrent la connerie des gens… restreindre chez nous pour le faire ailleurs c’est hypocrite et ça fait juste perdre des emplois en France…
    Donc 50% sont juste débile… bravo

  • NON pas deux années de mensonge comme cette secte de covid a la sainte pikouse mais des années voire des millenaires de mensonge et savante ou pieuse desinformation

    le pire n’est pas forcement ou on veut le montrer et ce n’est pas que ca n’existe pas …

    Certains doutent de la moindre constatations ont t’ils regardé le ciel quand on peut y voir des quadrillages certains jours ? donc c’est verifiables les effets moins …

    D’autre part un certain nombre de mousses et champignons ou d’autres plantes sont connues pour le capacité de concentration d’éléments ceci selectivement pour leur metasomatose : car l’élement disparait du milieu un ou plusieurs autres sont observés avec correlation

    Ca c’est l’observation meme sans detecteur a rayon gammas ..le genre de chercheur qui trouvece genre de chose ne PEUT se payer ce genre de matos !
    les autres sont payés GRASSEMENT surtout pour ne pas s’en servir ou ne rien trouver

    pusique ils sont salariés ou sous contrat ! la science c’est celle de pauvre personnes qui sont tres souvent tre vite interdits de publication puisque tout est politique .

    les bons amis ecoleux de salons – pleurent pour etre aidés avec pay pal mais font autant taire ce genre rubrique Y A JUNE FAUTE et des majuscules ?

    ca nuirait a leur petit fond de commerce si on dit ce qui ne les arrangent pas ou est la difference avec les dominants de la doxa officlelle

    l

    des faux lanceurs d’alertes complices .avec des vrais nouvelles comme ecran de fumée il faut tout considerer ou pas ?

    A propos de chimie _
    on peut pretendre que tel element est invisible sous forme chelaté mais aors ca n’explique pas l’apparition “spontanée ” d’autres elements – que selon les constats de Kevran et d’autres relatés du XIX comme de Berthelot et bien d’autres . Ces constations sont interdites par la doxa comme de parler de ces formation de condensation nommés chemtrails

    . Au dela d’un seuil variable selon les sites les taxons vegetaux ne peuvent pas pousser ou meurent en peu de temps pas de lichens dans des endroits tres atteints par cette pollution tres tenace

    le baryum est un produit dont des brevets relatent la capacité de produire des germes de condensation .

    Autrement – D’ou peuvent venir ces produits dans des endroits non cultivés ? le vent la pluie ou la diffusion selon les lois Arcy d’ailleurs incomplètes , la cause la plus plausible c’est tout de même le ciel et notamment ces techniques de menteurs pathologiques puisque on affirme que ca n’existe pas et les brevets alors et les aveux de certains pilotes et les videos alors ?
    C’est une maniere simple de constater vérifier l’impact réels de ces intrants notamment inorganiques sur la nature qui peut être corrélée avec l’apparition de certains elements relativement peu répandus comme Ba ou Sr … qui ne peuvent pas venir d’ailleurs que de pulvérisation

    la plupart de ces corps simples
    sont reputés avoir etés utilisés en geoingenierie ulilisé depuis bien plus de 50 ans pendant que des ânes ou trolls payés -affirment le contraire !

    c’est pas non plus dans les formules des intrants agricoles !

    Concernant le baryum il peut venir des cendres de calcination de déchets puisque le BaSo4 est le grand produit de blanchiment de papiers couchés et d’autres utilisation en peinture avec des plumes de pollutions liées aux usines de d’ordures ménagères – peuvent atteindre 100 km sans probleme
    l’autre facteur peut etre ces monstrueux appareils de brulage de déchets menagers ou le poele du coin mais dans ce cas la “plume ” reste tres locale tracable en general aléatoire .

    Ces elements ne sont pas dans la biologie habituelle de la plupart des créatures vivantes …terrestres sauf dans des deserts avec remontée profonde ionique .
    le strontium et le baryum sont des poisons meme sous ces formes relativement benignes sous forme de sulfates tres tres peu solubles

    mais a coté les dioxines sont milles fois pires !

    A cote a savoir que les poisons organiques modernes de l’agri intensif ont une rémanence longue et se fixent dans les argiles pour une durée de plus de cent années au minimum de molécules tres stables et mutagènes

    les aveux des societés des eaux – 300 metres de sous sol chargé pour des siecles ! premiere cause l’agriculture intensive
    et ils sont les premiers atteints comme le gamin qui dit papa pourquoi tu arrose avec des produits avec une tete de mort ?

    alors c’est sourtout la desinformation qui TUE avec une petite soucoupe en prime ?

    ils savent les coupablesmais les crimes payent non l’inverse

    je suis desarmé contre des tas gens qui se disent “savants” comme un pharmacien ou un medecin qui disent je vend du desodorant de pure pierre d’Alun et c’est ecolo ?
    et pire ils disent c’est GARANTI SANS ALUMINIUM !!!

    Or l’Alun commun est en fait un sulfate double potassium aluminium … ​l’argile c’est du silicate d’aluminium hydraté ou AL peu etre solvaté par des citrates notamment …

    mais dans le corps sous forme d’alumine il devient NOCIF et inpossible eliminer …

    ON horrifie a propos de ce qu’on raconte surtout sur le plomb ou le mercure dans les memes combinaisons sulfurés ou meme d’oxides speu d’histoire des industruanderies

    les VRAIS pires poisons ne sont JAMAIS mentionnés ni etudiés sauf le plomb dont l’essentiel provient en realité surtout de l’usage du composé tetraethyle comme antidetonant
    donc repandu slargement dans l’athmosphere et ensuite partout par decision d’autorisation tant qu’on savais pas comment LE VENDRE

    tout comme l’amiante tant que les mines calédoniennes etaient rentables

    Au point qu’une ou deux generations etais atteinte de saturnisme .par l’usage dans ces carburants absulement pas indispensables – c’est une autre histoire ….

    ​RIEN A voir a=vec les peintures !

    ceci pour disculper les collusions avec TOUS les gouvernements puisque a vrai dire le Plomb ethyle n’etais qu’un sous produit INVENDABLE avant cette applilcation scandaleuse ( une revue de chimie de 1934 en parle mais les exemplaires sont des rareté puisque la doxa a fait passer au pilon ce genre de documents !)

Commentaires fermés.