Les lignes bougent : Le quotidien espagnol LA RAZON dénonce haut et fort toute cette mascarade

Les lignes bougent : Le quotidien espagnol LA RAZON dénonce haut et fort toute cette mascarade

“Le pouvoir planétaire s’est implanté et les gouvernements sont des pantins, de simples émetteurs de ce que décident des organisations supranationales comme l’OMS”

Voici l’article traduit :

La pandémie sans fin

"Le ministre Darias doit clarifier pourquoi le taux de surmortalité est si élevé" Alberto Ortega Europa Press

 José Antonio Vera LA RAZON
Créé 26-12-2021 | 07:00 H
Dernière mise à jour 26-12-2021 | 17:53 H

Rien de tel n’a jamais été vu auparavant. Pandémie mondiale. Nécessité d’une vaccination mondiale de 100 % de la population. Des souches et encore des souches. Des médecins qui ne doivent pas s’exprimer. La censure dans les réseaux et les comportements oppressifs sont plus typiques du nazisme ou du communisme que des régimes démocratiques. Le pouvoir planétaire a été implanté et les gouvernements sont des marionnettes, de simples transmetteurs des décisions d’organismes supranationaux tels que l’OMS, composés de personnes que personne n’a élues, avec des salaires spectaculaires et des mandats triés sur le volet.

Ce monde technologique dans lequel l’intelligence artificielle va décider de nos vies est plus qu’inquiétant. Sans que vous ou moi puissions y faire quoi que ce soit, car nous ne sommes que des numéros à l’intérieur d’un ordinateur qui sait tout de nous grâce à nos téléphones portables. Et bientôt par la lecture de nos pensées, comme s’y risquent Elon Musk, inspirateur du projet neura-link, ou le président du Forum économique mondial, Klaus Schwab.

La quatrième révolution industrielle concerne l’interface homme-machine, de sorte que nous serons transhumains, connectés au cloud, gouvernés par un pouvoir unique. Cela ressemble à un film, mais c’est ainsi qu’il est conçu. D’où le Passeport Vert. Il est censé contrôler la pandémie, mais en réalité, il nous contrôlera tous. La nouvelle normalité de Sánchez, qui est celle de Macron, de Draghi et de Soros. La pandémie est le premier chapitre. Il y avait autrefois des épidémies régionales, jamais mondiales. Tout va devenir de plus en plus mondial. Pandémie pour tous. Vaccin pour tous. Pas une dose pour toujours comme autrefois, mais une tous les quatre à six mois.

La vérité révélée par l’OMS, dont personne ne peut douter, car c’est l’OMS. Il semble que ce soit le but de la science d’aujourd’hui. Il existe un protocole, un ordre global, et tout le monde doit le suivre à la lettre. Civile ou militaire. Le fait que vous ayez des anticorps naturels n’a aucune importance puisque vous avez passé le test Covid. Selon une étude parue dans “Nature”, les anticorps naturels durent toute la vie, car bien qu’ils disparaissent dans le sang, ils restent logés dans la moelle épinière, de sorte que nos lymphocytes T4 et T8 et nos cellules NK sont chargés d’éliminer le virus, ou ses variantes, en cas de nouvelles infections.

Oui, mais ça ne marche pas. L’immunité innée à médiation cellulaire ne fonctionne pas. Les anticorps naturels non plus. Seuls les anticorps provenant de l’un des vaccins qui ont été approuvés pour une utilisation d’urgence et expérimentale sont valables. Le problème est qu’ils sont de courte durée. Et ils ne fonctionnent pas pour toutes les variantes. C’est du moins ce qu’il semble. C’est pourquoi vous devez être vacciné tous les quatre à six mois. Si vous arrêtez de vous faire vacciner, vous devenez non vacciné. Même si vous avez déjà eu un effet indésirable auparavant, qu’il s’agisse d’un thrombus, d’une myocardite, de troubles rénaux avec hypertension, d’un syndrome de Gillain Barre, d’une modification du cycle menstruel ou d’une éruption cutanée généralisée.

Nous voyons beaucoup de choses dans cette pandémie. Parmi eux, il y a une pénurie de vrais médecins et un surplus de médecins officiels.

De toute façon, cent pour cent de la population doit être vaccinée, même si c’est pour des raisons militaires. Mais il semble que ce soit “volontaire”, de sorte que s’il vous arrive quelque chose, c’est votre faute, pour vous être “volontairement” vacciné avec une injection d’urgence dont ni les entreprises pharmaceutiques, ni les gouvernements, ni l’OMS, ni personne d’autre n’est responsable. Vous êtes responsable. Vous devez être vacciné trois, quatre ou dix fois, car si vous ne le faites pas la troisième ou la quatrième fois, vous perdez votre laissez-passer vert, c’est-à-dire que c’est comme si vous n’aviez pas été vacciné du tout.

Seuls ceux d’entre nous qui ont été vaccinés sont infectés et peuvent être infectés. Je connais des cas de personnes vaccinées hospitalisées, admises aux soins intensifs et même mortes à cause du Covid. Oui, mais ils sont peu nombreux, disent-ils. Peu, oui, bien que la surmortalité qui s’est produite en Espagne ces derniers mois, d’une manière qui n’a pas été expliquée jusqu’à présent, devrait être une source de préoccupation. Morts subites, accidents vasculaires cérébraux, arythmies, effondrements anormaux. Le ministre Darias doit expliquer pourquoi le taux de surmortalité est si élevé.

Elle devrait commencer à changer le discours. Vacciner 100% de la population est parfait si les vaccins protègent réellement, mais à quoi sert un passeport vaccinal si, malgré son port, nous sommes contagieux et pouvons le devenir ? C’est en fait contre-productif. Un danger, parce que nous nous détendons, nous pensons être protégés, alors qu’en fait nous ne le sommes pas.

Le discours que doivent tenir Sánchez et Darias est d’exiger que les entreprises pharmaceutiques fabriquent des vaccins qui protègent réellement et éliminent les graves effets secondaires que beaucoup d’entre eux produisent. Ils demandent trop d’argent pour ne rien exiger d’eux. Et aux prétendus scientifiques, qu’ils cessent de nous donner le tournis avec des théories oscillantes : c’est quoi cette histoire de mélanger les vaccins ? C’est quoi cette histoire d’inoculer les femmes enceintes alors qu’avant on ne devrait même pas leur donner de l’aspirine ? Pourquoi forcer les enfants s’ils ont une immunité innée ?

Nous voyons beaucoup de choses dans cette pandémie. Parmi elles, le fait qu’il y ait une pénurie de vrais médecins et un surplus de médecins officiels qui ne font que respecter les protocoles.

Source : https://www.larazon.es/salud/20211226/lgbjlidc3rd6fgepllcbmzs6f4.html

4 réflexions sur “Les lignes bougent : Le quotidien espagnol LA RAZON dénonce haut et fort toute cette mascarade

  • Une analyse rapide de la situation montre que l’humanité est victime d’une expérience en psychologie sociale à grande échelle :
    1-L’expérience de Asch, qui démontre le pouvoir du conformisme sur les décisions d’un individu au sein d’un groupe. -> le peuple qui se soumet mais aussi les médecins et spécialistes qui suivent les recommandations même en dépit de tout bon sens.
    2-L’expérience de Milgram qui permet d’évaluer le degré d’obéissance à l’autorité-> appliqué au peuple en le divisant et ciblant une partie de la population (les non vaccinés) et appliqué aux gouvernements qui obéissent aux mondialistes et n’hésitent pas à tuer leur population à petit feu.
    3-L’expérience de la Troisième Vague qui montre comment tout un peuple peut sombrer dans les pires horreurs.-> appliqué à la population mondiale, diviser pour mieux régner
    4-l’effet Dr Fox ou comment les laboratoires d’abord, puis nos médias trompent le peuple, et mêmes les spécialistes.
    5-l’expérience du physicien Alan Sokal, ou comment le Lancet et d’autres ont publiés des études bidons
    6-L’expérience de Rosenhan ou comment les laboratoires trompent le monde et les scientifiques eux-mêmes.
    7-L’expérience de Stanford ou comment les polices du monde entier jouissent à tout point de vue de leur rôle de gardiens, un rôle qui ne tient que par la bonne volonté du peuple. Comment les journalistes propagent la doxa avec zèle allant jusqu’à discriminer ouvertement une catégorie de la population.
    8-l’expérience du bon samaritain et l’utilisation inversée du syndrome Kitty Genovese ou comment les gouvernements mondiaux se coordonnent et s’attaquent méthodiquement et chronologiquement à des groupes distincts (d’abord le personnel soignant, puis les autres, puis les travailleurs) pour empêcher finalement la moindre solidarité.
    9-enfin, le lavage de cerveau ou la manipulation mentale des médias

    Les génocidaires associés ont travaillé dur pendant vingt ans mais leur labeur a été couronné du succès que l’on peut constater sous nos yeux. Le gain de fonction de la protéine spike aurait demandé plusieurs siècles de mutation avant d’être si parfaitement adapté à l’homme. Aucun coronavirus ne dispose d’une spike capable de plus d’être à la fois neurotoxique et aggregante plaquettaire. Fauci a utilisé l’argent public des USA pour financer des projets de recherche interdits aux USA en Chine avec la complicité de la France. Le S1 de la spike contient des fragments de protéines de la gp120 du HIV , du Hcv et une activité prionique. Provoquant Thromboses auto-immunite neurotoxicite stérilisation diminution de l’espérance de vie. Ceci est impossible à obtenir par des mutations naturelles. Les brevets ont été déposés depuis 1999 concernant le gain de fonction du coronavirus. Le P4 de Wuhan a été inauguré par Cazeneuve premier ministre de Hollandouille. Les jeux militaires de Wuhan en octobre 2019 ont été l’occasion de contaminations massives de centaines de personnes qui sont ensuite rentrées chez elles sans contrôle. La délégation française est passée par Creil dans l’Oise . Vous connaissez la suite…

    Répondre
  • Bonjour. Il me semble que toute cette sinistre mascarade a pour but de provoquer le plus grand nombre possible de victimes : disparition des médecins, diminution drastique du personnel soignant, interdiction de prescrire des traitements efficaces et inoffensifs, diminution de la qualité même des soins et, surtout, un produit à injecter en phase de test dont le laboratoire est l’humanité du monde. Le nombre de victimes est encore inconnu car l’information est muselée. Tout ceci a pour but final d’instaurer un qr code contenant TOUTES nos données et nous deviendrions ainsi tributaires de ce code personnel : n’importe quel despote pourrait le désactiver si nous ne correspondons pas aux normes établies nous effaçant totalement de la société. C’est l’ère du numérique qui contrôle totalement les êtres humains devenus bétail.
    Désobéissance civile ! Résistance ! Liberté !

    Répondre
  • Ping :

  • Ping :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.