Royaume-Uni : Les personnes triplement ou doublement vaccinées représentent 4 sur 5 des cas, hospitalisations et décès liés au Covid-19 depuis novembre, selon les chiffres officiels.

Royaume-Uni : Les personnes triplement ou doublement vaccinées représentent 4 sur 5 des cas, hospitalisations et décès liés au Covid-19 depuis novembre, selon les chiffres officiels.

Les dernières données officielles de la santé publique suggèrent que la variante Omicron Covid-19 n’est pas pire que le rhume parmi la population non vaccinée, mais semble affecter beaucoup plus sévèrement la population triplement vaccinée. Les derniers chiffres confirment que la population vaccinée a représenté 8 cas sur 10, 7 hospitalisations sur 10 et 8 décès sur 10 dus à la Covid-19 depuis le 20 novembre 2021, malgré la campagne de rappel.

Public Health Scotland (PHS) publie un rapport statistique hebdomadaire sur le Covid-19 contenant des chiffres sur les cas, les hospitalisations et les décès liés au Covid-19 par statut vaccinal.

Le 22 décembre, PHS a publié le premier rapport statistique Covid-19 contenant des chiffres sur la population triplement vaccinée/rappelée, et a depuis publié deux autres rapports, ce qui signifie que nous avons pu analyser 7 semaines de données Covid-19 sur l’efficacité du rappel, et voici ce que nous avons trouvé…

Les rapports suivants ont été utilisés pour notre analyse –

Cas de Covid-19

Le tableau 11 du dernier rapport publié le 13 janvier 22 contient des données sur les cas de Covid-19 par statut vaccinal sur une période de quatre semaines allant du 11 décembre 21 au 7 janvier 22. Le tableau peut avoir été attribué à un nombre différent dans les rapports précédents.

Le tableau suivant a été établi à partir des données figurant dans les trois rapports les plus récents et couvre une période de 7 semaines allant du 20 novembre 21 au 7 janvier 22. Il montre que la majorité des cas de Covid-19 ont été recensés parmi la population vaccinée, et ce de loin.

 

Omicron aurait atteint les côtes britanniques à la fin du mois de novembre 2021, et comme nous pouvons le constater à ce stade, la population vaccinée représentait environ le double du nombre de cas, avec 11 399 cas parmi les vaccinés et 6 633 cas parmi les non-vaccinés entre le 20 novembre et le 26 novembre.

Cependant, si l’on avance d’un mois, on constate que les choses commencent à changer radicalement, la population vaccinée représentant environ cinq fois plus de cas, avec 49 955 cas chez les vaccinés et seulement 9 070 cas chez les non-vaccinés entre le 18 et le 24 décembre.

La semaine suivante, cependant, la situation s’est nettement aggravée, la population vaccinée ayant enregistré environ 6,5 fois plus de cas. Il y a eu 92 844 cas parmi la population vaccinée, mais seulement 14 465 cas parmi la population non vaccinée.

Ce qui est également intéressant à noter ici, comme l’illustre parfaitement le graphique ci-dessous, c’est l’augmentation extrême des cas parmi la population vaccinée à deux doses et à trois doses, tandis que les cas parmi la population non vaccinée ont diminué tout au long du mois de décembre avant de remonter légèrement vers la fin du mois.

Comme vous pouvez le voir dans le tableau ci-dessus, les cas dans la population non vaccinée et vaccinée ont diminué au cours de la semaine du 1er au 7 janvier 22. Toutefois, cette baisse n’a été observée que dans la population vaccinée, en raison d’une diminution du nombre de cas dans la population vaccinée à une et deux doses, alors qu’elle a augmenté dans la population vaccinée à trois doses.

Si vous avez besoin d’une preuve que le vaccin de rappel vous rend beaucoup plus susceptible d’attraper le Covid-19 dans les deux semaines qui suivent le vaccin, la voici.

Au total, du 20 novembre 21 au 7 janvier 22, 350 072 cas confirmés de Covid-19 ont été enregistrés en Écosse. La population non vaccinée n’a représenté que 64 638 de ces cas, tandis que la population vaccinée en a représenté 285 434.

Hospitalisations liées au Covid-19

Le tableau 12 du dernier rapport publié le 13 janvier 22 contient des données sur les hospitalisations dues au Covid-19 par statut vaccinal sur une période de quatre semaines allant du 11 décembre 21 au 7 janvier 22. Le tableau peut avoir été attribué à un nombre différent dans les rapports précédents.

Le tableau suivant a été établi à partir des données figurant dans les trois rapports les plus récents et couvre une période de 7 semaines allant du 20 novembre 21 au 7 janvier 22. Il montre que la majorité des hospitalisations dues au Covid-19 ont également concerné la population vaccinée.

 

Les hospitalisations parmi les populations vaccinées et non vaccinées n’ont pas vraiment changé jusqu’à la semaine du 25 décembre, au cours de laquelle les hospitalisations ont presque doublé chez les vaccinés par rapport à la semaine précédente, alors qu’elles n’ont augmenté que de 25 % chez les non-vaccinés.

Mais ce qui est intéressant à noter ici, c’est que si le nombre d’hospitalisations liées au virus Covid-19 n’a pas beaucoup augmenté d’une semaine à l’autre jusqu’au 25 décembre, les hospitalisations parmi les personnes triplement vaccinées ont augmenté.

Depuis le 25 décembre, la grande majorité des hospitalisations liées au Covid-19 concernent en fait les personnes triplement vaccinées, et comme vous pouvez le voir sur le graphique ci-dessus, les hospitalisations parmi la population triplement vaccinée ont augmenté semaine après semaine depuis le 4 décembre 2021, et avec la population vaccinée par une seule dose, c’est la seule population à avoir augmenté au cours de la semaine commençant le 1er janvier 2022.

Au total, du 20 novembre 21 au 7 janvier 22, il y a eu 3 341 hospitalisations confirmées pour le Covid-19 en Ecosse. La population non vaccinée n’a représenté que 856 de ces hospitalisations, tandis que la population vaccinée en a représenté 2 485.

Décès dus au Covid-19

Le tableau 13 du dernier rapport publié le 13 janvier 22 contient des données sur les décès dus au Covid-19 par statut vaccinal sur une période de quatre semaines allant du 4 décembre 21 au 31 décembre 21. Le tableau peut avoir été attribué à un nombre différent dans les rapports précédents.

Le tableau suivant a été établi à partir des données figurant dans les trois rapports les plus récents et couvre une période de 7 semaines allant du 13 novembre 21 au 31 décembre 21. Il montre que la majorité des décès dus au Covid-19 se sont également produits dans la population vaccinée.

 

Mais ce graphique montre également que la gravité d’Omicron, du moins en termes de décès, est bien moindre que celle de son prédécesseur présumé, Delta.

Depuis l’introduction présumée de la variante Omicron, les décès ont diminué d’une semaine sur l’autre dans la population vaccinée et non vaccinée, mais nous pouvons malheureusement constater qu’ils ont commencé à augmenter d’une semaine sur l’autre dans la population triplement vaccinée.

Mais si le nombre de décès a diminué, il est important de noter que le nombre de décès dans la population vaccinée dépasse toujours de loin le nombre de décès dans la population non vaccinée.

Au total, du 13 novembre au 31 décembre, 518 décès confirmés dus au virus Covid-19 ont été enregistrés en Écosse. La population non vaccinée n’était responsable que de 94 de ces décès, tandis que la population vaccinée en comptait 424.

Il est temps de mettre fin à toutes les restrictions imposées à la population non vaccinée.

Selon les trois derniers rapports statistiques du PHS Covid-19, dont le plus récent a été publié le 12 janvier 2022, sur une période de 7 semaines, la population vaccinée a représenté 82% des cas de Covid-19, 74% des hospitalisations de Covid-19 et 82% des décès de Covid-19.

Avec un tel nombre de cas enregistrés parmi la population vaccinée, dont la majorité se trouve parmi les personnes triplement et doublement vaccinées, comment Nicola Sturgeon, ou tout autre gouvernement d’ailleurs, peut-il justifier l’application d’un système de passeport vaccinal qui discrimine les personnes non vaccinées ?

Comment un pays, tel que l’Australie, peut-il justifier de n’autoriser l’entrée que si vous avez reçu l’injection Covid-19 ?

Comment Boris Johnson peut-il autoriser les personnes non vaccinées à entrer dans un lieu uniquement si elles ont passé un test Covid-19, mais laisser entrer les personnes vaccinées sans restriction ?

Ces politiques n’ont aucun sens.

Les données ne pourraient pas être plus claires, les vaccins Covid-19 sont incapables de prévenir l’infection ou la transmission, et il semble que ceux qui ont eu le rappel sont actuellement sur une trajectoire vers plus de misère après avoir déjà représenté la majorité des hospitalisations en 2022, et vont très probablement bientôt représenter la majorité des décès.

Si les gouvernements du monde entier sont si avides de pouvoir qu’ils ont besoin d’appliquer des restrictions, alors ils devraient les appliquer à la population vaccinée et laisser les non-vaccinés poursuivre leur vie comme ils l’entendent.

Car ces données prouvent qu’Omicron n’est pas pire qu’un simple rhume dans la population non vaccinée, mais qu’il est si grave chez les vaccinés qu’il met la pression sur les hôpitaux.

Si ces données ne changent rien, alors même les plus fervents partisans des restrictions devront admettre que cela n’a absolument rien à voir avec la protection de la santé publique et tout à voir avec le contrôle.

Source : https://dailyexpose.uk/2022/01/14/triple-jabbed-account-for-4-in-5-covid-deaths/

3 thoughts on “Royaume-Uni : Les personnes triplement ou doublement vaccinées représentent 4 sur 5 des cas, hospitalisations et décès liés au Covid-19 depuis novembre, selon les chiffres officiels.

  • Bonjour et Merci pour votre article: deux remarques c’est très clair et bien sourcés donc Bravo
    Par contre vous ne citez pas une seule fois le % de personnes non vaccinées et vaccinées par rapport à l’ensemble de la population…du coup vos chiffres sont inutilisables…
    Si les non vaccinés représentent 20% des cas et 10% de la population, cela signifierait que le risque pour eux est double par rapport aux vaccinés…
    Dommage. c’est contre productif de taire des données qui ne servent pas votre démonstration…vos chiffres sont suffisamment convaincant pour relativiser l’efficacité des vaccins
    Ou alors j’ai loupé quelque chose?

  • Merci de publier ces données dont les médias officiels parlent peu ou pas. Mais il serait intéressant d’y mentionner aussi le nombre total de doublement et triplement vaccinés en Écosse par rapport aux non-vaccinés, pour connaître le pourcentage des hospitalisations et des décès pour chacun de ces groupes.

  • En effet, certaines statistiques précédentes (largement publiées par la propagande officielle peu fiable, à mon avis), mais aussi au moins une étude de source alternative en Italie, démontrent que les vaccinés bénéficient d’une certaine protection contre les hospitalisations et les décès, bien que relativement faible et très temporaire. D’où l’idée de leur ‘offrir’ (et puis de leur imposer) les rappels de plus en plus fréquents sans tenir compte des effets secondaires déjà connus de ceux-ci, et de ceux à long terme que personne ne peut connaître encore. Or, c’est de l’évaluation du rapport risques-bénéfices de la vaccination anti-Covid qu’il s’agit, surtout.

Commentaires fermés.