L’étude de l’IHU méditerranée rapportant le suivi ambulatoire de 10.429 patients est désormais publiée : le traitement par hydroxychloroquine et azithromycine entraine une réduction significative de la mortalité.

Résumé: Nous avons évalué la mortalité par âge des patients ambulatoires adultes non sélectionnés infectés par le SRAS-CoV-2 traités tôt dans un hôpital de jour dédié COVID-19 et nous avons évalué si l’utilisation d’hydroxychloroquine (HCQ) + azithromycine (AZ) était associée à une amélioration de la survie dans cette cohorte. Une étude de cohorte rétrospective monocentrique a été menée à l’hôpital de jour de notre centre de mars à décembre 2020 chez des adultes atteints d’une infection prouvée par PCR qui ont été traités en ambulatoire avec un protocole standardisé. Le critère d’évaluation principal était la mortalité à 6 semaines, et les critères d’évaluation secondaires étaient le transfert vers l’unité de soins intensifs et le taux d’hospitalisation. Parmi 10 429 patients (âge médian, 45 [IQR 32-57] ans ; 5597 [53,7%] femmes), 16 sont décédés (0,15 %). Le taux de mortalité par infection était de 0,06 % parmi les 8 315 patients traités par HCQ+AZ. Aucun décès n’est survenu parmi les 8414 patients de moins de 60 ans. L’âge avancé et le sexe masculin étaient associés à un risque plus élevé de décès, de transfert en unité de soins intensifs et d’hospitalisation. Le traitement par HCQ+AZ (0,17 [0,06-0,48]) était associé à un risque de décès plus faible, indépendamment de l’âge, du sexe et de la période épidémique. La méta-analyse a mis en évidence la cohérence avec 4 études ambulatoires précédentes (32 124 patients—rapport de cotes 0,31 [0,20-0,47], I2 = 0%). Le traitement ambulatoire précoce du COVID-19 avec HCQ+AZ comme norme de soins est associé à une très faible mortalité, et HCQ+AZ améliore la survie au COVID-19 par rapport aux autres régimes.

Source :

2 réflexions sur “L’étude de l’IHU méditerranée rapportant le suivi ambulatoire de 10.429 patients est désormais publiée : le traitement par hydroxychloroquine et azithromycine entraine une réduction significative de la mortalité.

  • 27/09/2021 à 15:01
    Permalien

    Merci professeur ! Il faut mettre ces corrompus et assassins dehors.

    Répondre
  • 28/09/2021 à 06:14
    Permalien

    Le « vaccin » il n y a que cela qui compte ils se fichent TOTALEMENT des traitements testés par des milliers de personnes dans le monde ils les interdisent et ça n interpelle pas grand monde pourquoi ? Merci à tous ceux qui auront tenté de réveiller un peu les consciences

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Restez informer

En vous abonnant à la Newsletter, vous acceptez que vos données personnelles soient traitées par la Résistance dans le but de vous envoyer la Newsletter. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment grâce au lien de désinscription à la fin de chaque newsletter.

Newsletter

INSCRIPTION À LA NEWSLETTER

WordPress Cookie Notice by Real Cookie Banner Aller au contenu principal
%d blogueurs aiment cette page :