L’UE s’apprête à jeter 55 millions de doses de vaccins Covid

AFP / J. Pachoud

Selon un nouveau rapport publié par l’organisation People’s Vaccine Alliance, dont Oxfam est membre, l’UE s’apprête à jeter 55 millions de doses de vaccins Covid d’ici la fin du mois de février, soit beaucoup plus que les 30 millions de doses qu’elle a données à l’Afrique jusqu’à présent en 2022.

 
« Non seulement l’UE continue de bloquer les propositions de levée des droits de propriété intellectuelle sur les vaccins qui permettraient aux fabricants du continent africain de produire leurs propres vaccins Covid-19, mais elle stocke également des millions de doses dont la date d’expiration est fixée à la fin du mois », avertit l’organisation, à la veille de la réunion des dirigeants africains et européens qui se tiendra demain lors du sommet Union Africaine-Union Européenne.
 

Peu d’exportations vers l’Afrique

« Malgré une rhétorique qualifiant les liens entre l’Europe et l’Afrique de ’privilégiés’, l’UE (qui est aujourd’hui le plus grand exportateur de vaccins au monde) a préféré donner la priorité à la vente de vaccins fabriqués sur son sol à des prix exorbitants aux nations riches », déplore Oxfam. Selon les chiffres relayés par l’organisation, seuls 8 % de ses exportations de vaccins sont allés au continent africain. « Les chiffres pour l’Allemagne sont encore plus éloquents : seul 1 % des exportations de vaccins BioNTech, la société pharmaceutique allemande à l’origine du vaccin Pfizer, est allé à l’Afrique », dénonce Oxfam.

 

L’organisation avance également que les États membres de l’UE, menés par l’Allemagne, font obstacle aux propositions déposées par l’Afrique du Sud et l’Inde à l’Organisation mondiale du commerce, et soutenues par l’Union africaine et plus de 100 pays, pour une dérogation à la propriété intellectuelle qui permettrait la production générique des vaccins, tests et traitements anti-Covid.

 

Oxfam estime qu’un quart de million de personnes sont mortes des suites du coronavirus en Afrique depuis le début de l’année, soit près de 7.000 personnes par jour. En raison d’un approvisionnement très faible en vaccins, seuls 11 % des habitants du continent ont reçu leurs deux premières doses.

« L’Europe doit cesser d’empêcher les producteurs africains de fabriquer leurs propres vaccins. S’il existe réellement des relations privilégiées entre les deux Unions, alors l’UE ne ferait pas passer les intérêts des entreprises pharmaceutiques, qui ont engrangé des milliards de dollars de bénéfices grâce à la pandémie, avant les vies africaines », conclut la responsable du plaidoyer Santé chez Oxfam, Anna Marriott.

Source : https://fr.metrotime.be/monde/lue-sapprete-jeter-55-millions-de-doses-de-vaccins-covid

Commentaires fermés.