L’Université de Floride lance une enquête formelle après des rapports sur la destruction de données de recherche Covid-19

Une enquête formelle a été lancée par l’Université de Floride après qu’un rapport interne ait décrit en détail une culture de la peur parmi les membres du corps professoral invoquant une influence politique sur le campus, ainsi que des cas de destruction et de retard de données de recherche Covid-19.

Le vice-président de la recherche de l’UF, David Norton, a annoncé l’enquête dans un courriel adressé au corps enseignant et au personnel vendredi matin, selon l’université. Le courriel indique que les résultats de l’enquête seront rendus publics dès qu’elle sera terminée, mais ne donne pas de calendrier.

Les allégations ont été détaillées dans le rapport du Sénat de la faculté, publié lundi.

Le comité n’a pas nommé de personnes spécifiques, afin de protéger les emplois des membres de la faculté, a déclaré à CNN le Dr Danaya Wright, professeur à l’Université de Floride et l’un des six auteurs cités dans le rapport.

“Je ne sais pas si nous avons besoin d’un pistolet fumant, en particulier, pour dire que cela vient du gouvernement de l’État, des entités gouvernementales”, a déclaré Wright.

Le rapport identifie des défis dans le partenariat avec l’État de Floride, avec lequel l’université a travaillé conjointement sur la recherche Covid-19.

Les problèmes relevés dans le rapport comprennent “des pressions externes pour détruire les données désidentifiées, des obstacles à l’accès et à l’analyse des données désidentifiées en temps opportun, et des obstacles à la publication de la recherche scientifique”. Ces problèmes ont créé des “défis” pour le corps enseignant afin de contribuer aux résultats scientifiques pendant une pandémie mondiale, résume le rapport.

Un porte-parole du gouverneur de Floride a démenti toute implication.

“Le gouverneur (Ron) DeSantis n’interfère pas dans les affaires internes de l’UF, ce qui est le cas ici. Personne de notre bureau n’a dit aux professeurs de l’UF de s’abstenir de critiquer les politiques de l’État”, a déclaré la porte-parole Christina Pushaw.

“Tout le monde dans la communauté universitaire est libre de partager ses opinions et ses critiques des politiques. Le gouverneur a confiance dans la direction de l’UF et est fier que l’université ait progressé dans les classements nationaux pour devenir l’une des cinq meilleures universités de recherche publiques du pays”, a ajouté Mme Pushaw.

Le rapport du Sénat de la faculté est le résultat d’une enquête de trois semaines sur la liberté académique à l’université, après que trois professeurs à temps plein se soient vus interdire de témoigner en tant qu’experts rémunérés dans un procès intenté contre l’État et portant sur le droit de vote.

L’université est ensuite revenue sur sa décision après avoir fait l’objet de vives critiques de la part du public.

Source : https://www.msn.com/en-us/news/us/university-of-florida-launches-formal-investigation-after-reports-of-the-destruction-of-covid-19-research-data/ar-AARHXnr