Macron « assume totalement » qu’il veut « emmerder les non-vaccinés »

Le président de la République a donné une conférence de presse à l’Elysée, réitérant ses propos polémiques à propos des non-vaccinés.

Pas de mea culpa. Au contraire. Emmanuel Macron a affirmé, vendredi 7 janvier, assumer « totalement » ses propos controversés sur les non-vaccinés, qu’il veut « emmerder ». Et ce, tant sur le fond que sur la forme, malgré la polémique qu’ont suscité ses propos, quelques jours avant l’examen en première lecture à l’Assemblée nationale du projet de loi transformant le pass sanitaire en pass vaccinal. Selon le président de la République, revenu sur cette déclaration à l’occasion d’une conférence de presse qui s’est tenue à l’Elysée et où se sont rendu nos partenaires de Brut., les non-vaccinés « mettent en danger la vie des autre » et « restreignent la liberté des autres. »

Une stratégie qui est « simple : vacciner, vacciner, vacciner »

« On peut s’émouvoir sur des formes d’expression qui paraissent familières que j’assume totalement, a déclaré le président de la République. Je m’émeus de la situation dans laquelle nous sommes, la vraie fracture du pays est là, quand certains font de leur liberté, qui devient une irresponsabilité, un slogan. » Il a toutefois tenu à éclaircir un point, notamment sur la prise en charge des malades du Covid-19 non-vaccinés. « Je ne peux pas laisser prospérer dans notre pays des débats qui consisteraient à dire : “ne les soignons pas”. Non. Et je l’ai dit aussi très clairement.» 

Le chef de l’Etat est également revenu sur le contexte de l’entretien au Parisien, où il répondait à deux soignants en colère contre les non-vaccinés. Emmanuel Macron dit assumer sa « stratégie qui est simple : vacciner, vacciner, vacciner », soulignant par ailleurs qu’elle était partagée par de nombreux autres pays européens. 

Sonner l’alarme 

« Je le dis avec beaucoup de volonté et de force : nous devons le faire pour l’ensemble de nos compatriotes qui font l’effort de se faire vacciner et qui, par l’irresponsabilité de certains autres qui, parfois par des choix assumés, sont contaminés », a-t-il argumenté.

« Il était de ma responsabilité de sonner un peu l’alarme, c’est ce que j’ai fait cette semaine, pour que les choses puissent avancer encore plus rapidement », a conclu le chef de l’Etat. Ursula Von Der Leyen, présidente de la Commission européenne aux côtés d’Emmanuel Macron durant cette conférence de presse, a appuyé les propos du président français : « le pass vaccinal est un instrument pour protéger les vaccinés », et « cette discussion sur la responsabilité et la liberté est très importante dans notre société pendant une pandémie. »

Source : https://www.elle.fr/Societe/News/Macron-assume-totalement-qu-il-veut-emmerder-les-non-vaccines-3980294

One thought on “Macron « assume totalement » qu’il veut « emmerder les non-vaccinés »

  • Macron est venu passer la troisième couche de son programme. Celui visant à discréditer et disqualifier totalement les non-vaccinés.

    La première partie on la connaissait déjà. La ritournelle tournant en boucle dans les médias collaboratifs. Les non-vaccinés occupent tous les lits de réanimation, à cause d’eux les hôpitaux ont été obligés de déprogrammer certaines interventions chirurgicales, méritent-ils d’être encore soignés ? Cela s’appelle mettre en place les ingrédients nécessaires à une bonne mayonnaise pour pouvoir désigner les coupables de cette pandémie.

    La seconde partie a consisté à créer un électrochoc. Avec des termes orduriers et indignes normalement d’un Président de la République destinés à marquer une large partie de l’opinion publique recevant ce message comme celui d’un messie, prêt à tout pour supprimer la cause exclusive de toutes leurs souffrances.

    La troisième est encore plus perverse. D’un côté, afin de se donner l’image d’un sauveur bon et magnanime prêt à pardonner aux brebis égarées en tolérant qu’on puisse soigner les non-vaccinés. Et de l’autre cette phrase : « Je le dis avec beaucoup de volonté et de force : nous devons le faire pour l’ensemble de nos compatriotes qui font l’effort de se faire vacciner et qui, par l’irresponsabilité de certains autres qui, parfois par des choix assumés, sont contaminés » laissant entendre ainsi, en dépit de toutes les analyses et études scientifiques, que la source de toute contamination est exclusivement celle du fait des non-vaccinés. Bien entendu, dans sa bouche, les vaccinés ne contaminent personne.

    En quelques jours à peine Macron a réussi à ghettoïser une partie de la population. En les traitant comme des citoyens de seconde zone. Pour utiliser un terme tristement à la mode dès janvier 1933, “Untermenschen” , les sous-hommes, les “êtres inférieurs” non-vaccinés. Cette tournure que prend l’Histoire est dramatique car si on n’agit pas, maintenant, elle ne fera que se répéter. Et nous en connaissons déjà les effets, les suites, les conséquences et les atrocités.
    Français sortez-vous de votre torpeur, de votre apathie, de votre engourdissement pour sauver nos valeurs.

Commentaires fermés.