MC DONALD’S, BERNARD ARNAULT : MAFIA CAPITALISTE

➡️ C’est officiel, ce jeudi 16 juin, la justice française a autorisé la multinationale McDonald’s à payer 1,25 milliard d’euros pour éviter des poursuites pénales pour fraude fiscale. Un accord a été passé au tribunal de Paris, l’entreprise de malbouffe n’aura pas à répondre des faits devant la justice. «McDonald’s évite un procès dans l’Hexagone et solde son litige tant avec l’administration fiscale qu’avec le ministère public» explique pudiquement Le Monde. Mc Donald’s avait diminué artificiellement ses bénéfices en France en cachant de l’argent dans sa maison mère basée dans le paradis fiscal du Luxembourg pour payer moins d’impôts. Le siège de l’entreprise avait été perquisitionné en 2016.

➡️ Il y a 6 mois, en décembre 2016, c’était le même scénario : l’entreprise de Bernard Arnault était poursuivie pour avoir fait espionner illégalement le journaliste – et aujourd’hui député – François Ruffin. L’affaire était tentaculaire, car le milliardaire et propriétaire de LVMH avait recruté l’ancien chef des renseignements Bernard Squarcini pour surveiller le journal Fakir. L’ancien policier de haut vol et proche de Sarkozy travaillant donc pour le privé, avait recruté des barbouzes et même infiltré les réseaux militants liés à François Ruffin, en utilisant des contacts policiers ! Pour éviter un procès pénal, et donc ouvrir un dossier bien sale et gênant, Bernard Arnault avait accepté de verser 10 millions d’euros au Trésor Public contre l’abandon des poursuites. Et les plaignants, victime d’espionnage et de manipulations ? Ils n’ont pas eu leur mot à dire. Cette affaire, «c’est comme si un Français moyen faisait espionner son voisin, et qu’il s’en tirait avec une amende de dix euros» expliquait un membre de l’équipe de Fakir.

➡️ Avec ce genre de “deals” à l’américaine, les riches s’exonèrent officiellement de la justice. En parallèle, cette dernière est particulièrement féroce contre les pauvres. Comparutions immédiates pour des broutilles, prison pour un «outrage». Salariés de grandes surfaces licenciés ou poursuivis pour avoir mangé un croissant ou un sandwich récupéré dans une poubelle de leur entreprise. L’égalité devant la loi est une immense blague. C’est une justice de classe. L’État est une mafia qui a réussi. Et les riches peuvent corrompre légalement les institutions aux yeux de tous.

Source : https://contre-attaque.net/2022/06/16/mc-donalds-bernard-arnault-mafia-capitaliste/