Mécanismes d’évolution du SRAS-CoV-2 révélant des mutations résistantes aux vaccins en Europe et en Amérique

Résumé

L’importance de comprendre l’évolution du SRAS-CoV-2 ne peut être négligée. Des études récentes confirment que la sélection naturelle est le mécanisme dominant de l’évolution du SRAS-CoV-2, qui favorise les mutations renforçant l’infectivité virale. Nous démontrons ici que les mutations résistantes aux vaccins ou aux anticorps constituent un nouveau mécanisme d’évolution virale. Plus précisément, la mutation Y449S résistante au vaccin dans le domaine de liaison au récepteur de la protéine spike (S), qui est apparue dans les co-mutations Y449S et N501Y, a une infectivité réduite par rapport à celle du SARS-CoV-2 original mais peut perturber les anticorps existants qui neutralisent le virus. En suivant les trajectoires évolutives des mutations résistantes au vaccin dans plus de 2,2 millions de génomes du SRAS-CoV-2, nous révélons que l’apparition et la fréquence des mutations résistantes au vaccin sont fortement corrélées aux taux de vaccination en Europe et en Amérique. Nous prévoyons qu’en tant que voie de transmission complémentaire, les mutations résistantes aux vaccins ou aux anticorps, comme celles d’Omicron, deviendront un mécanisme dominant de l’évolution du SRAS-CoV-2 lorsque la majorité de la population mondiale sera vaccinée ou infectée. Notre étude jette un éclairage sur l’évolution et la transmission du SRAS-CoV-2 et permet de concevoir la prochaine génération de vaccins et d’anticorps résistants aux mutations.

Sources : https://arxiv.org/pdf/2110.04626.pdf

One thought on “Mécanismes d’évolution du SRAS-CoV-2 révélant des mutations résistantes aux vaccins en Europe et en Amérique

  • Je suis titulaire d’un diplôme en sanre et si je refuse un vaccin expérimental on me retire mon diplôme et ils continuent à vacciner

Commentaires fermés.