Milliardaires, BCE et pouvoir politique

 

Par Anice Lajnef

Question aux historiens : existe-t-il une seule période de l’histoire où les 0.001% les plus aisés ont pu doubler leur richesse en 2 ans ?

Un enrichissement historique scandaleux

C’est la fête du slip pour tous ceux qui spéculent sur l’alimentaire et l’énergie grâce aux milliards des banques centrales qui permettent de faire de l’effet de levier (trading spéculatif par la dette gratuite). Et à votre avis, qui est-ce qui paye les pots cassés ?

Nos milliardaires peuvent remercier tous les jours la BCE pour son extrême générosité permise grâce à des milliers de milliards créés de nulle part, à la force de l’index sur un clavier d’ordinateur, et qui peuvent s’apparenter à de la monnaie d’intérêt public !

Des dizaines de dizaines de milliards créés de nulle part

Cela fait maintenant quelques années que j’essaye de prévenir tout le monde : arrêtons de focaliser sur les 3 milliards d’ISF ; il faut se concentrer sur les dizaines de milliers de milliards créés de nulle part par les banques centrales et injectés dans les marchés financiers !

Le point le plus important du rapport d’Oxfam sur l’enrichissement des milliardaires pendant la “crise” :

« En permettant une concentration accrue des richesses, ils ont permis à une minorité de personnes de gagner une influence politique et médiatique disproportionnée. »

La BCE doit surtout avoir dans son mandat l’équité de sa politique monétaire vis à vis des citoyens. Cette institution publique exacerbe les inégalités de richesse, ce qui donne un pouvoir politique et médiatique à ceux qu’elle favorise, mettant en danger de mort la démocratie.

Source : https://yetiblog.org/milliardaires-bce-et-pouvoir-politique/