«N’est-ce pas étrange ?» : Musk se demande pourquoi les noms des clients d’Epstein n’ont pas fuité

Le milliardaire Elon Musk (image d'illustration).

Pourquoi aucun nom des clients du réseau pédocriminel de Jeffrey Epstein n’a-t-il fuité ? Et pourquoi les médias ne s’y intéressent pas ? Voilà les questions qu’a posées le milliardaire Elon Musk à ses quelques 96 millions d’abonnés sur Twitter.

Le milliardaire Elon Musk aime mettre les pieds dans le plat, parfois avec fracas. Sur son compte Twitter le 4 juin, le patron de Tesla a posé tout haut une question que beaucoup d’observateurs se posent tout bas depuis des mois, si ce n’est des années. 

«La seule chose plus remarquable que le fait que le département de la Justice ne divulgue pas la liste [des clients d’Epstein] est que personne dans les médias ne s’en soucie. Cela ne semble pas étrange ?», a-t-il ainsi écrit sous un mème titré «Les choses que je ne verrai jamais dans ma vie» accompagné d’images d’un dinosaure, d’un dragon, d’une licorne… et de la phrase «la liste des clients d’Epstein/Maxwell».

«Parfois, je pense que la liste de mes ennemis est trop courte, alors…», a-t-il ajouté sous son message, très partagé sur le réseau social.

Ghislaine Maxwell a été reconnue coupable fin 2021 de trafic sexuel de mineures pour le compte de Jeffrey Epstein. Une audience pour déterminer sa peine est prévue le 28 juin prochain. Le financier américain, aux puissants réseaux économiques et politiques, était lui-même accusé de viols de jeunes filles. Il a été retrouvé pendu dans sa cellule en août 2019.

En février 2022, l’ancien agent de mannequins français Jean-Luc Brunel – soupçonné d’avoir servi de rabatteur pour le réseau pédocriminel du financier – a également été retrouvé mort pendu dans sa cellule.

Peu après l’arrestation de Jeffrey Epstein, l’avocat de plusieurs victimes David Boies, cité par le média américain Daily Beast, avait estimé que le financier n’était qu’un des acteurs d’une affaire qui en compterait bien d’autres. «Nous espérons que les procureurs ne s’arrêteront pas à monsieur Epstein, parce que beaucoup d’autres personnes ont pris part [à ces activités] avec lui, et ont facilité cette exploitation sexuelle», avait-il confié.

Source