Neuralink sera prêt pour les implants humains en 2022 : Elon Musk

Neuralink, la puce à intelligence artificielle qui transformera les humains en unités programmées par ordinateur, sera disponible pour être implantée dans les humains dès 2022, affirme le PDG de Tesla Motors (TSLA) Elon Musk. Dans une interview accordée au Journal, Musk a déclaré que Neuralink est en attente de l’approbation de la FDA pour devenir le premier dispositif implanté chez l’homme qui sera capable de restaurer la fonctionnalité du corps entier aux personnes souffrant de lésions de la moelle épinière. Musk a affirmé que les critères de référence utilisés par son entreprise sont bien plus élevés que les normes de la FDA. “Nos normes pour l’implantation du dispositif sont plus élevées que ce que la FDA exige. Je pense qu’avec Neuralink, nous avons une chance de restaurer la fonctionnalité complète du corps d’une personne souffrant d’une lésion de la moelle épinière”, a déclaré M. Musk lors de la conférence du CEO Council. Il a ajouté : “Je pense que nous avons une chance, et j’insiste sur le mot “chance”, de pouvoir permettre à une personne qui ne peut pas marcher ou utiliser ses bras d’être à nouveau capable de marcher naturellement.” Neurlink a fait des vagues sur Internet depuis que Musk a prononcé les possibilités de disposer d’un tel dispositif. Plus tôt en 2021, un singe, implanté avec la puce IA Neuralink, a été vu en train de jouer à des jeux vidéo. Tout en étant optimiste quant à la possibilité de guérir des maladies compliquées grâce à la technologie, Musk s’est montré prudent quant au succès de la puce. Dans un autre tweet rapportant le même événement, Musk a répondu : “Je ne dis absolument pas que nous pouvons à coup sûr le faire, mais je suis de plus en plus confiant que c’est possible.” Neuralink a été fondée en 2016 par Musk et, à l’instar de ses deux autres entreprises qui ont fait date, Tesla et SpaceX, Neuralink a également fait des progrès considérables compte tenu du nombre d’années d’activité. Si Tesla et SpaceX ont été des pionniers dans leurs secteurs respectifs, Neuralink n’a pas été l’un des principaux acteurs. Des entreprises comme NeuroSky, fondée en 2004, ont également perdu du terrain face à la société de Musk.

Source : https://markets.businessinsider.com/news/stocks/neuralink-to-be-ready-for-human-implants-in-2022-elon-musk-1031030306

Tesla, Neuralink, SpaceX, subventions : Elon Musk a fait le point hier

Elon Musk a multiplié les déclarations au cours d’une interview diffusée en direct lors du CEO Council Summit du Wall Street Journal.

Elon Musk a entre autres annoncé que sa société d’interfaces cérébrales, Neuralink, prévoyait d’implanter ses premières micropuces chez l’homme l’année prochaine.

Elon musk durant l'une de ses nombreuses élocutions en publique - Crédits : Wikimédia
Elon musk durant l’une de ses nombreuses élocutions en publique – Crédits : Wikimédia

« Neuralink fonctionne bien chez les singes, et nous sommes en train de faire de nombreux tests et de confirmer que c’est très sûr et fiable, et que le dispositif Neuralink peut être retiré en toute sécurité »

Neuralink serait prêt à effectuer des tests sur les humains

Après nous avoir présenté un singe jouer au Pong avec son cerveau, la prochaine étape pour l’entreprise consiste à déployer la technologie pour les personnes totalement ou partiellement paralysées, afin qu’elles puissent contrôler plus facilement les appareils numériques sans avoir à lever le petit doigt.

« Nous espérons avoir cela chez les premiers humains […] l’année prochaine, en attendant l’approbation de la FDA. »

Elon Musk se positionne contre les aides de l’état

Fait étonnant, Elon Musk se déclare pour la fin des subventions aux États-Unis. Son entreprise Tesla a pourtant bénéficié de milliards de dollars d’aide par le passé. Néanmoins son propos s’étaye sur la situation économique actuelle aux États-Unis.

La dépense est telle que selon lui, si elle ne diminue pas, « quelque chose de grave va arriver ». Il ajoute même concernant un projet gouvernemental visant à subventionner la création de bornes de charge sur les autoroutes qu’« il n’y aurait pas besoin de cela ».

A l’exception de Starship

Il soutient néanmoins les aides concernant les projets spatiaux. Plus spécifiquement ceux ayant attrait à la planète Mars. Autrement dit, au projet Starship qu’il espère faire décoller dès janviers 2022.  Pour lui le projet marquera « la différence entre l’humanité étant une espèce à une seule planète et une espèce à plusieurs planètes ».

Il a fini son intervention en confirmant l’objectif de Tesla de procéder à la production en masse du CyberTruck en 2023. Nous devrions voir les premiers modèles sur les routes en 2022. Néanmoins les dates fixées par Musk sont toujours à prendre avec des pincettes. Il a pour habitude de faire des promesses qu’il ne peut pas tenir afin de se maintenir en premières pages des journaux.

Source : Cnet

Via : https://www.tomsguide.fr/tesla-neuralink-starship-subventions-elon-musk-a-fait-le-point-hier/

Des puces Neuralink implantées dans des cerveaux humains dès 2022 ?

Les progrès réalisés par Neuralink seraient tels qu’Elon Musk confirme le lancement prochain des premiers tests de son interface neuronale sur des personnes tétraplégiques ou quadriplégiques.

En plein entretien avec le Wall Street Journal diffusé en ligne, Elon Musk a laissé entendre que sa société Neuralink, qui travaille sur la mise au point d’une interface cérébrale, pourrait commencer à implanter ses technologies sur des humains dès l’année prochaine.

“Neuralink fonctionne bien chez les singes et nous procédons actuellement à de nombreux tests pour confirmer que le dispositif est parfaitement sûr, fiable, et qu’il peut être retiré en toute sécurité […] Nous espérons l’appliquer bientôt pour la première fois sur des humains, qui seront des personnes souffrant de lésions graves de la moelle épinière, comme les tétraplégiques ou les quadriplégiques. Sous réserve de l’approbation de la FDA, cela pourrait être testé l’année prochaine”, a répondu Elon Musk à une question portant sur les progrès de cette start-up.

“Je pense que nous avons une chance de permettre à quelqu’un qui ne peut pas marcher ou utiliser ses bras de marcher à nouveau, pas de façon naturelle certes, mais ce serait un énorme progrès”, a-t-il ajouté. Le magnat de la tech en a profité pour rappeler les rapides progrès réalisés par Neuralink, aussi bien sur le dispositif lui-même, constamment amélioré pour être plus petit, facile à implanter et efficace dans son analyse des stimulis du cortex cérébral, que sur les expériences menées.

Génial et terrifiant à la fois

Après des premiers tests sur des cochons, les ingénieurs de Neuralink œuvrent sur des singes. En avril dernier, ils auraient été en mesure de montrer un singe jouant au jeu vidéo Pong par télépathie. “Il faut imaginer pouvoir remplacer des neurones manquants ou défaillants par des circuits fonctionnels. Beaucoup de problèmes neurologiques pourraient être résolus simplement en faisant passer des signaux auparavant bloqués entre des neurones existants. Les progrès s’accéléreront quand nous pourrons tester cela sur des humains l’an prochain”, a tweeté Elon Musk peu après cette interview.

Bien sûr, certains craignent des expériences dangeureuses menées sur l’homme, mais le patron de Neuralink se veut rassurant : les consignes sont claires et les standards de sécurité avec lesquels évolue Neuralink seraient bien supérieurs à ceux requis par le ministère de la Santé américain pour les essais humains.

L’implantation du dispositif Neuralink sera réalisée par des robots chirurgiens : une petite partie du crâne sera retirée, des électrodes insérées au niveau du cerveau, le boîtier installé au niveau du trou dans la boîte cranienne, et le tout refermé, laissant place à une petite cicatrice. Si l’on en croit Elon Musk, Neuralink pourrait avoir développé dans 25 ans une interface homme-machine complète, mettant le cerveau humain en symbiose avec l’intelligence artificielle. “Pour sûr, c’est à la fois génial et terrifiant”, reconnaît-il lui-même.

Source : https://www.lesnumeriques.com/vie-du-net/des-puces-neuralink-implantees-dans-des-cerveaux-humains-des-2022-n172549.html

2 thoughts on “Neuralink sera prêt pour les implants humains en 2022 : Elon Musk

  • Une puce implantée dans un corps humain, programmée par un ordinateur. Pour votre santé, pour votre bien ça s’est le début du conte de fée. Puis viendra le jour où ces dites puces vous ordonnerons d’aller tuer vos voisins, amis, familles. Et on nous parlera alors de disfonctionnement . Ni Responsable, ni coupable! Et dire que des cons vont trouver ça Génialllllllllll !

  • Voilà un dispositif à rendre obligatoire par nos génies politiques afin de surveiller, pister la population et être obéi
    Dictature quand tu nous tiens

Commentaires fermés.