Novak Djokovic remporte la bataille judiciaire, libre de jouer, le gouvernement australien condamné

Novak Djokovic remporte la bataille judiciaire, libre de jouer, le gouvernement australien condamné

Djokovic a été arrêté à l’aéroport de Melbourne par des officiers de l’Australian Border Force (ABF) à son arrivée de Dubaï sur un vol nocturne. Il venait défendre son titre à l’Open d’Australie.

Le juge Anthony Kelly a rejeté l’annulation du visa de M. Djokovic, ordonné qu’il soit libéré et que son passeport lui soit rendu sur-le-champ. Un coup droit dans les gencives du Premier ministre australien Scott Morrison après avoir fièrement annoncé sur son compte Twitter :

« Le visa de M. Djokovic a été annulé. Les règles sont les règles, surtout quand il s’agit de nos frontières. » La balle de match est d’autant plus fatal et humiliante que le gouvernement fédéral australien doit payer les frais de justice du numéro 1 mondial.

Les supporters de la star du tennis serbe ont célébré cette victoire devant le tribunal en dansant et en agitant des drapeaux serbes.

Dans ce pays, les non-vaccinés sont traqués, les restrictions sont surréalistes, démesurées :

Cette victoire du tennisman Novak Djokovic — non vacciné — fait entrer un vent de liberté dans cette dictature sanitaire qui ne dit pas son nom. Une victoire qui fissure un peu plus le pouvoir planétaire des mondialistes.

Le Média en 4-4-2