Pass sanitaire : voici les départements où il pourrait prendre fin

Plusieurs départements sont passés sous le seuil d'alerte de 50 cas pour 100.000 habitants.
Plusieurs départements sont passés sous le seuil d’alerte de 50 cas pour 100.000 habitants. [JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP]

L’abandon du pass sanitaire dans certains territoires se dessine de plus en plus. Les départements où le virus circule le moins pourraient prochainement connaître une adaptation des mesures de restrictions sanitaires.

C’est en tout cas ce qu’ont laissé entendre le président Emmanuel Macron et le ministre de la Santé Olivier Véran dans leurs récentes prises de paroles. Avec des indices épidémiques encourageants, plusieurs départements pourraient abandonner le pass sanitaire, ainsi que d’autres restrictions sanitaires.

Interrogé à ce sujet ce dimanche, Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement, a notamment évoqué plusieurs départements où le virus circule peu. «On a aujourd’hui plus d’une trentaine de départements où le taux d’incidence est en dessous de 50 cas pour 100.000 habitants. C’est très faible», a-t-il déclaré sur BFMTV.

Selon les données de CovidTracker, il y a effectivement 36 départements «verts», où le taux d’incidence est bien en-dessous du seuil d’alerte. On retrouve l’Aisne (02) , l’Allier (03), les Ardennes (08), l’Aube (10), le Calvados (14), le Cantal (15), la Charente (16), la Charente-Maritime (17), la Corrèze (19), la Creuse (23), la Dordogne (24), l’Eure (27), le Finistère (29), le Gers (32), l’Indre (36), l’Indre-et-Loire (37), les Landes (40), le Loir-et-Cher (41), la Haute-Loire (43), la Lozère (48), le Maine-et-Loire (49), la Manche (50), la Mayenne (53), la Meuse (55), la Nièvre (58), l’Orne (61), le Pas-de-Calais (62), le Puy-de-Dôme (63), la Saône-et-Loire (71), la Sarthe (72), la Seine-Maritime (76), la Somme (80), la Vendée (85), la Vienne (86), les Vosges (88) et Mayotte (976).

capture_decran_2021-09-19_a_16.26.06_61474e25e4c35.png

Un conseil de défense pour décider de la marche à suivre

Cependant, le virus continue de circuler plutôt activement dans d’autres départements français, et particulièrement en Guyane (472 cas pour 100.000 habitants) et dans les Bouches-du-Rhône (279 cas). C’est à cause de ces disparités territoriales que le gouvernement se pose la question de contraintes sanitaires adaptées et localisées en fonction des départements. 

En plus du taux d’incidence, le gouvernement prendra sans doute en compte la couverture vaccinale des départements, qui est de plus de 80% à l’échelle nationale mais également inégalement départie en fonction des départements, allant de 92% de Français complètement vaccinés dans la Manche ou en Charente-Maritime à 74% dans les Alpes-de-Haute-Provence, ou encore 30% en Guadeloupe.

Gabriel Attal a indiqué que «la manière dont on peut adapter les règles -le pass sanitaire, peut-être d’autres- à la situation locale, et à l’évolution de la situation locale» sera débattue lors du prochain conseil de défense sanitaire, mercredi. Olivier Véran avait annoncé au Parisien que «si la situation continuait de s’améliorer, nous pourrions alléger progressivement les restrictions», «là où le virus circule le moins d’abord, puis partout sur le territoire». 

La pandémie de coronavirus a entamé sa décrue en France, avec un nombre de contaminations et la pression hospitalière qui continuent de diminuer, et un taux d’incidence qui s’établit à 83 cas pour 100.000 habitants à l’échelle nationale. Pour l’instant, le pass sanitaire reste obligatoire sur l’ensemble du territoire jusqu’au 15 novembre prochain, mais le gouvernement pourrait annoncer son abandon localement d’ici à quelques semaines. 

One thought on “Pass sanitaire : voici les départements où il pourrait prendre fin

  • J,aimerais bien savoir comment ils font pour trouver tout ces chiffres de malade

Commentaires fermés.