Passe sanitaire : « Peut-être qu’il sera nécessaire de proposer un rappel de vaccination plus large », indique Olivier Véran

L’exécutif se dirige vers l’intégration de la troisième dose de vaccin au passe sanitaire à l’ensemble de la population. « On est en train de descendre progressivement en âge sur le rappel de vaccination », confirme Olivier Véran devant le Sénat.

Par Public Sénat

La troisième dose de vaccin qui va conditionner l’accès au passe sanitaire pour les plus de 65 va-t-elle être étendue à l’ensemble de la population ? C’est la question posée par Bernard Jomier (PS), président d’une mission sénatoriale sur les effets des mesures en matière de confinement, à Olivier Véran aux questions d’actualité au gouvernement du Sénat.

« Le système immunitaire est plus fragile quand on prend de l’âge […] Si on considère qu’au bout d’un moment, la protection conférée par le vaccin est moins importante, il est logique de restreindre l’accès au passe sanitaire. C’est pourquoi le président de la République a lancé cet appel », a d’abord expliqué le ministre de la Santé.

Mardi soir, Emmanuel Macron a annoncé l’une intégration de la dose de rappel au passe sanitaire avant Noël pour les plus de 65 ans, ainsi que son extension prochaine aux plus de 50 ans. Et pour les autres, à quand la troisième dose ?

« On est en train de descendre progressivement en âge sur le rappel de vaccination à mesure qu’on avait commencé la vaccination chez les personnes les plus âgées et ensuite par tranches d’âges […] Les populations plus jeunes ont été vaccinées plus tard donc nous n’avons pas encore le retour sur l’évolution de l’immunité. Ce que les scientifiques nous disent, c’est que peut-être dans quelques mois, il sera nécessaire de proposer un rappel de vaccination plus large. Nous agissons en fonction des données scientifiques pour protéger les Français », a-t-il indiqué.

Auditionné le 26 octobre dernier, le ministre s’était montré prudent sur l’intégration de cette troisième dose. « Je n’ai pas la réponse mais j’ai posé la question », avait-il répondu.

Dans sa réplique, Bernard Jomier a dit avoir compris « qu’on allait vers des rappels pour l’ensemble de la population. La délivrance des passes sanitaires sera conditionnée à ces rappels. Vous tracez une perspective à l’horizon d’un an, deux ans, trois ans, le passe sanitaire se poursuivra peut-être […] Vous utilisez un outil que vous étendez sans qu’on perçoive bien les limites et vous étendez le champ des contrôles systématiques en lieu et place des contrôles aléatoires et a posteriori qui dans une démocratique sont les plus répandues ».

Source : https://www.publicsenat.fr/article/parlementaire/passe-sanitaire-peut-etre-qu-il-sera-necessaire-de-proposer-un-rappel-de

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.