Pékin allume la mèche contre l’Otan et Washington

Dans son édito du 29 mars, le “Renmin Ribao” dénonce “la pointe de couteau” que constituerait l’Otan en se rapprochant de la frontière russe, désignant les États-Unis comme “l’initiateur de la crise en Ukraine” et comme une menace pour la paix mondiale.

“Les États-Unis ont une responsabilité inébranlable dans la crise” : cet édito du Renmin Ribao (Quotidien du peuple), organe du Parti communiste chinois (PCC), donne le ton. Un texte surprenant, alors que Pékin vantait, il y a à peine un mois, cinquante années de coopération avec les États-Unis et “l’irréversibilité” des relations sino-américaines.

Il s’agit du premier d’une série d’éditoriaux du Renmin Ribao visant à dénoncer “l’hégémonie américaine”. Dès ses premières lignes, le texte frappe fort :

“Derrière la crise en Ukraine se cache l’ombre de l’hégémonie américaine. L’expansion de l’Otan vers l’est, menée par les États-Unis, est à l’origine de la crise en Ukraine. Les États-Unis sont l’initiateur de la crise.”

Pour le Renmin Ribao, l’Otan, héritage de la guerre froide, a perdu sa raison d’être avec l’effondrement de l’Union soviétique. “Cependant, sous la direction des États-Unis, l’Otan a continué d’étendre sa sphère d’influence. Sous prétexte de ‘consolider la démocratie’, d’‘étendre la stabilité et de promouvoir les valeurs communes’, l’Otan a violé à plusieurs reprises ses promesses, et s’est élargie cinq fois vers l’est”, fustige l’édito.

 

Sur le réseau social chinois Weibo, l’ambassade d’Allemagne en Chine a tenu à rétablir la vérité, le 28 mars, concernant les “promesses” de non-élargissement que l’Otan n’aurait pas tenues. “Aucun accord de ce type n’a jamais été conclu”, écrit l’ambassade, qui rappelle la “politique de la porte ouverte” pratiquée depuis la création de l’Otan, en 1949. Mais le Renmin Ribao ne rechigne pas à employer une expression forte pour justifier l’invasion de l’Ukraine, qualifiant l’Otan de “pointe de couteau” qui s’est rapprochée de la frontière russe.

Selon l’organe du PCC, l’Otan, en tant que bloc militaire, a longtemps été réduite à un outil utilisé par les États-Unis pour imposer leur hégémonie. “D’un point de vue historique et dans une perspective mondiale, la crise ukrainienne est une crise sécuritaire mondiale, parmi d’autres créées et dirigées par les États-Unis”, poursuit le texte, en énumérant les événements “téléguidés” par Washington ces dernières années, comme les “printemps arabes”, les “révolutions de couleurs” dans les pays d’Eurasie, ainsi que “l’organisation de coups d’État et d’assassinats dans de nombreux pays”.

Ce sont les États-Unis qui “sapent gravement l’ordre international et menacent la paix mondiale”, conclut le Renmin Ribao.

Chers utilisateurs, ce site stocke les cookies sur votre ordinateur.

Ils ont pour but d’améliorer l’expérience de votre site Web, tout en vous fournissant des services plus personnalisés. Les cookies sont également utilisés pour la personnalisation des publicités. Si vous souhaitez plus d’informations sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Politique de confidentialité. En acceptant les cookies, vous consentez à leur utilisation. Vous pouvez également paramétrer ces derniers. Si vous refusez, vos informations ne seront pas suivies, au moment de visiter ce site. Un seul cookie sera utilisé dans votre navigateur pour mémoriser votre préférence de ne pas être suivi.