Pfizer finance les partenaires de vérification des faits de Facebook.

Pfizer finance les partenaires de vérification des faits de Facebook.

Un autre conflit d’intérêts apparaît, puisque Big Tech prend l’argent de Big Pharma pour censurer les critiques.

Le géant pharmaceutique Pfizer Inc. parraine des programmes de formation au journalisme utilisés par Facebook pour former ses partenaires de “vérification des faits” et censurer les articles et les messages critiquant les vaccins COVID-19.

L’International Center For Journalists (ICFJ) – lui-même financé entre autres par l’Open Society Foundations – est associé à Meta, la société mère de Facebook, pour son initiative “Journalism Project”. En retour, Facebook s’appuie sur les journalistes financés et formés par l’ICFJ pour “combattre la désinformation” sur sa plateforme par le biais de son opération controversée de vérification des faits.

Ensemble, Facebook et l’ICFJ ont financé des organes de presse basés en Afrique, en Amérique latine et au Moyen-Orient, en mettant l’accent sur le reportage sur le COVID-19.

Cependant, l’ICFJ, partenaire de Facebook pour la vérification des faits, bénéficie également du soutien financier de Pfizer, puisque la bourse Arthur F. Burns 2022 récemment annoncée – du nom d’un ancien président de la Réserve fédérale – mentionne le géant pharmaceutique comme l’un des sponsors du programme.

“Le programme le plus ancien de l’ICFJ, la bourse Arthur F. Burns, offre à de jeunes journalistes américains, allemands et canadiens talentueux la possibilité de vivre et de travailler dans leur pays respectif”, explique un résumé du programme. Le programme a produit des dizaines d’anciens étudiants qui “travaillent aujourd’hui comme correspondants à l’étranger dans 20 pays pour des organes de presse réputés, tels que le Washington Post, Reuters, CNN, ARD, Deutsche Welle et le Süddeutsche Zeitung”, selon l’ICFJ.

 

ICFJ Program Sponsors.

La relation financière avec Pfizer remonte au moins à 2008, lorsque le centre s’est associé à la firme pharmaceutique pour un “atelier de formation sur la couverture journalistique des questions de santé” dans toute l’Amérique latine.

“L’objectif de l’atelier est de sensibiliser davantage à l’importance de la couverture des questions de santé dans la région et de rappeler comment les médias peuvent devenir des acteurs de premier plan lorsqu’il s’agit d’informer et d’éduquer le public sur les questions de santé. qui affectent directement votre santé et votre qualité de vie”, explique un résumé.

L’unique sponsor de l’atelier, qui traitait également des reportages sur les “maladies cardiovasculaires“, était Pfizer.

Les liens financiers découverts entre Pfizer et l’opération de vérification des faits de Facebook font suite à d’autres conflits d’intérêts entre le géant pharmaceutique et des organes d’information, dont Reuters.

Source : https://thenationalpulse.com/2022/02/25/pfizer-funds-facebook-fact-checking-partner-combatting-covid-19-misinformation/

https://twitter.com/Medic4allHuman/status/1497545400995258369?s=20&t=SUj9u5M6Z_JfSWG-LRZ5_Q