Pierre Gentillet “On se fout quand même un peu de nous.”

1) Le gouvernement impose le confinement.

2) ces mesures entraînent un endettement de 20% du PIB (et donc indirectement des français).

3) les prix de l’essence flambent suite à cette crise et l’Etat décide alors de jeter 100€ aux français.