Pr Perronne : « Ça dérange de dire la vérité, car cela contrarie des intérêts financiers colossaux »

Taxé de « champion des antivax et des complotistes », voire de « professeur à la dérive » par les principaux médias français, le Professeur Christian Perronne est une énigme et un paradoxe à lui tout seul.

Auteur de deux best-sellers sur les erreurs commises par le gouvernement depuis le début de la crise sanitaire, l’infectiologue est désormais persona non grata dans les médias. Alors qui est-il réellement ? Faut-il écouter ou craindre ses positions ? Sputnik a voulu en savoir plus. Entretien.

2 réflexions sur “Pr Perronne : « Ça dérange de dire la vérité, car cela contrarie des intérêts financiers colossaux »

  • Bonsoir. Un grand merci Résistance Mondiale d’être là pour nous toutes et tous. Vous nous permettez d’apprendre des vérités.

    Le Professeur PERRONNE est un médecin formidable, vraiment.
    Cet homme qui a passé sa vie à soigner, à sauver la vie de nombreux patients, c’est une honte immonde de le voir traiter ainsi.
    Mais, nous ne sommes pas dupes !!!
    Personnellement, le fait que le Pr PERRONNE ait été si mal traité, m’a éclairée.
    En effet, comment le remercier car, grâce à lui, mes enfants et moi-même ne sommes pas “injectés”.
    Lorsque j’ai pu lire sur le site de Carlo : REACTION19 “COMPOSITION DES PSEUDO VACCINS” je pense sincèrement que je lui dois la vie et,
    peut-être même, celui de mon fils qui est un grand sportif… car, beaucoup de soucis sportifs/vaccins.
    Je pense que si le Pr PERRONNE avait dirigé le Conseil Scientifique, il n’y aurait pas eu autant de malheurs, semble-t-il, dans les familles.
    Professeur PERRONNE, vous êtes un grand homme. Je vous suis/Nous vous sommes infiniment reconnaissante/reconnaissants.
    Prenez soin de vous.

    Répondre
  • On peut ne pas admirer Christian Perronne qui se vante souvent de ses longs états de services d’ultra-vaccinophile. Comprendra-t-il un jour qu’il a eu tort ? Et qu’il ne pourra jamais réparé ces crimes commis en triste compagnie inculte et ignorante à propos tout particulièrement des 11 vaccins imposés aux bébés avant 18 mois ?

    Aduler et promotionner le vaccin, a fortiori indistinctement pour tous, est une erreur grossière qui a fait en permanence des morts et des abîmés visibles, en sus des abîmés peu visibles. Ce qui n’est pas le cas évidemment des adhérents de la Ligue Nationale pour le Liberté des Vaccinations fondée en 1954 par le courageux père de famille Marcel Lemaire dont je ne suis en rien le porte-parole.

    Non ce ne sont pas les vaccins systématiques généralisés sans différenciations des états da santé , n’en déplaise à Perronne , qui ont fait disparaître les épidémies. Et ce ne sera pas non plus les injections qui tuent quasi-quotidiennement et entraînent parfois des naissances de bébés anormaux.

    Perronne ignore-t-il que, outre l’alimentation saine et pertinente, il y a l’immunité naturelle probablement due au patrimoine génétique, il y a l’immunité acquise par fréquentation d’un malade, il y a le traitement ambulatoire précoce, il y a ….. qui sont largement préférables à une vaccination (au sens ancien) avec un principe actif pas forcément bénéfique baignant dans un liquide à la composition douteuse ; ce qu’ignore les fidèles de l’« Église du Sacro-Saint Vaccin Miraculeux, Indispensable et Irremplaçable » dont le mal connu et très indûment adulé Louis Pasteur, ce triste sire, est le Prophète, sinon le dieu .

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.