Public Health England admet que “les vaccins ne stoppent pas la transmission” et qu’il y a des “signes montrant que les vaccinés produisent des niveaux de virus similaires avec le Delta que les non vaccinés”.