Quelle suite pour la pandémie avec l’Omicron? Bill Gates prône de nouveaux vaccins

Quelle suite pour la pandémie avec l’Omicron? Bill Gates prône de nouveaux vaccins

Critiquant les vaccins actuels pour permettre l’infection, Bill Gates en a prôné la mise au point de nouveaux. Même si l’Omicron pourrait créer une immunité collective en 2022, et sachant que l’apparition d’un variant plus contagieux que celui-ci est peu probable, il faudra continuer à se faire immuniser.

Adepte de la vaccination anti-Covid, le fondateur de Microsoft, Bill Gates, a pointé la nécessité de créer de nouveaux vaccins jugeant que ceux qui sont disponibles maintenant présentent plusieurs défauts.
Selon lui, ils ne protègent pas suffisamment:
 
“Les vaccins dont nous disposons préviennent très bien les maladies graves et les décès, mais il leur manque deux éléments clés. Premièrement, ils permettent toujours les infections et leur durée semble être limitée”, a-t-il déclaré dans une discussion sur Twitter avec Davi Sridhar, professeure à l’université d’Édimbourg.
Compte tenu de ces défauts, “nous avons besoin de vaccins qui préviennent la réinfection et qui durent de nombreuses années”.

Une souche encore plus transmissible?

Après avoir suggéré en décembre dernier la fin de la phase aiguë de la pandémie en 2022, M.Gates estime que l’Omicron est susceptible de rester la souche la plus contagieuse.
“Un variant plus transmissible est peu probable mais nous avons été beaucoup surpris lors de cette pandémie”. L’Omicron favoriserait quant à lui l’immunité collective au moins pour 2022, conclut-il.
Par ailleurs, Bill Gates semble être loin de penser que le virus disparaîtra complètement. Une hypothèse qui avait été faite par de nombreuses autorités sanitaires dont l’Organisation mondiale de la santé (OMS), ayant prédit en novembre 2021 qu’il deviendrait endémique.
 
L’Omicron provoquerait plus de cas graves chez les personnes non-vaccinées, mais finirait par devenir semblable à la grippe saisonnière, écrit Gates.
La question de la vaccination resterait pertinente pour “un certain temps”, poursuit-il, évoquant l’éventuelle nécessité de se faire immuniser tous les ans.

Origine du virus

Revenant sur les débats concernant la provenance du Sars-CoV-2, il a cité des données “assez solides” montrant que le virus avait été transmis à l’Homme d’une autre espèce, un processus propre à “la plupart des pandémies”:
 
“Les gens continueront de spéculer là-dessus et nous devons nous assurer que les laboratoires soient prudents”. Enfin, il a réitéré ses propos concernant l’importance d’être prêt à lutter contre de nouvelles pandémies.
“Il y aura de futures épidémies provenant d’autres espèces, nous devons donc investir pour être prêts”.
 
Il a néanmoins fait part de son incertitude quant à la possibilité de se réunir pour cet objectif.
 
“Pensez-vous que le monde se rassemblera pour se préparer pour la prochaine? J’espère mais je ne suis pas sûr”.

Dressant sur son blog personnel le bilan de l’année écoulée, Bill Gates a évoqué en décembre “des raisons d’être optimiste” pour 2022, tout en reconnaissant les risques associés à l’Omicron. Il a également avoué ne pas avoir prévu l’apparition d’un variant “aussi hautement transmissible” et avoir sous-estimé la difficulté de convaincre les gens de se faire vacciner et de continuer à utiliser des masques.

Source : https://fr.sputniknews.com/20220112/quelle-suite-pour-la-pandemie-avec-lomicron-bill-gates-prone-de-nouveaux-vaccins-1054385233.html