Record de température en Antarctique

Allemand Portillo | | Les changements climatiques

moins de glace

Le climat actuel de la planète devient fou. Et c’est que cet été produit des vagues de chaleur et des températures élevées dans le monde entier. L’explication et l’origine de tout cela sont basées sur le réchauffement climatique produit par l’être humain. Rien de plus et rien de moins a été enregistré en Antarctique l’année dernière a enregistré un record de 18.3C. La température a été enregistrée pour le 6 février 2020, selon l’Organisation météorologique mondiale des Nations Unies.

Pour cette raison, nous allons consacrer cet article pour vous dire quelles sont les raisons pour lesquelles la température de l’Antarctique atteint des niveaux historiques.

Sommaire

  • 1 Record de température en Antarctique
  • 2 Bande transporteuse et caractéristiques
  • 3 Température de l’Antarctique trop élevée
  • 4 Consecuencias

Record de température en Antarctique

Température de l'Antarctique

Gardez à l’esprit que pendant le mois de février dans l’hémisphère sud, c’est l’été. Pour cette raison, les températures les plus élevées de toute l’année sont enregistrées pendant cette période, qui a été ici le mois le plus froid de l’année. Il existe un problème mondial au-delà de la pandémie virale produite par Covid-19, qui est le réchauffement climatique. Il n’existe pas de vaccin contre ce type de pandémie.

Pratiquement l’être humain a déjà initié un mécanisme de changement global sans retour. Il avait déjà été prévenu que lorsque les températures moyennes mondiales atteindront des maximums anormaux, il n’y aura pas de retour pour les effets négatifs du changement climatique. Les émissions de gaz à effet de serre par l’homme n’ont augmenté que ces dernières années malgré les efforts et les protocoles activés par l’Accord de Paris.

La vérification des relevés de température en Antarctique nous aide à nous faire une idée de la météo et du climat sur l’une des dernières frontières de notre planète. Pour découvrir pourquoi l’Antarctique est l’une des régions de la planète qui se réchauffe le plus rapidement, nous devons nous rendre sur le tapis roulant.

Bande transporteuse et caractéristiques

Record de température en Antarctique

Il existe une circulation thermohaline très lente, qui n’est pas entraînée par le vent, mais par la répartition de la chaleur et des précipitations dans l’océan. Ce type de cycle est appelé tapis roulant. Il s’agit essentiellement d’un jet d’eau dans lequel une grande quantité d’eau chaude circule vers le pôle Nord, ce qui à mesure que la température baisse, il devient plus salé et dense. Cette augmentation de la densité fait couler la masse d’eau et la recirculer vers des latitudes plus basses. Lorsqu’ils atteignent l’océan Pacifique, ils se réchauffent à nouveau et leur densité diminue, et ils remontent à la surface.

Eh bien, dans la zone où les plans d’eau coulent parce qu’ils deviennent froids et denses, aucune glace n’a été observée depuis 1998. Cela provoque l’arrêt du tapis roulant, ce qui fait que l’eau refroidit moins. L’avantage que cela peut conférer est que, d’ici la fin du siècle, le Royaume-Uni, l’Irlande, l’Islande et les côtes de la France et de la Norvège (en plus du nord-ouest de l’Espagne) Ils n’augmenteront que de 2 ° C, contre 4 ° C dans la plupart des pays d’Europe continentale. C’est une bonne nouvelle pour le nord-ouest de l’Europe, mais pas pour l’Amérique tropicale, car la perte du courant augmentera la température des eaux de l’Atlantique dans cette zone et, par conséquent, l’intensité des ouragans.

Température de l’Antarctique trop élevée

poteaux de fusion

Nous devons garder à l’esprit que l’Antarctique est un continent totalement gelé. C’est l’un des moteurs de refroidissement de la planète entière. Avec la hausse des températures, on s’attend à une fonte imminente des calottes glaciaires polaires et à une élévation du niveau de la mer. En lien avec le changement climatique, c’est la zone de la planète entière qui se réchauffe le plus rapidement. À la mi-avril, un rapport de l’Organisation météorologique mondiale a été rédigé et a indiqué que 2020 était la troisième année la plus chaude de l’histoire depuis qu’il y a des records, derrière 2016 et 2019. La température moyenne au cours de ces années est de 1.2 degrés Celsius au-dessus des niveaux de la révolution préindustrielle.

De plus, au cours de cette dernière décennie, tous les records de température précédents ont été dépassés. Selon cet organisme et les scientifiques qui le réalisent, les concentrations de gaz à effet de serre dans l’atmosphère n’ont cessé d’augmenter ces dernières années. Si ces gaz à effet de serre retenant la chaleur continuent d’augmenter, la température continuera d’augmenter.

Une autre conséquence de la hausse des températures en Antarctique est le niveau de la mer. C’est un processus qui s’est accéléré même ces derniers mois. À la suite de la fonte des glaciers du Groenland et de l’Antarctique, le niveau de la mer a augmenté. Dans le même temps, les écosystèmes et la faune marine continuent de subir les graves conséquences négatives de la acidification et désoxygénation des eaux océaniques.

Pendant ce temps, une étude publiée en mai dans la revue Nature Geoscience a averti que la fonte des glaces en Antarctique menace une réaction en chaîne des conditions météorologiques.

Consecuencias

Dans l’Arctique, la situation est tout à fait inverse. La majeure partie est océanique, tandis que l’Antarctique est entourée de terres. Cela rend le comportement face à la météo différent. Bien que la banquise flottante ait fondu, il a peu d’effet sur l’élévation du niveau de la mer. Ce n’est pas le cas pour les glaciers de montagne ou les glaciers antarctiques.

Les dernières données sur la fonte des pôles montrent qu’il existe l’un des plus grands glaciers de l’Antarctique, appelé le glacier Totten, qui est en train de fondre en raison de la hausse des températures océaniques. Il a perdu beaucoup de glace et l’élévation du niveau de la mer deviendra plus perceptible. La NASA a annoncé qu’il semble que nous ayons atteint le point où l’effondrement polaire est irréversible.

Pour de nombreux mécanismes que nous activons et pour de nombreuses mesures contre le changement climatique que nous prenons, il est presque impossible d’arrêter la fonte des calottes polaires.

J’espère qu’avec ces informations, vous pourrez en apprendre davantage sur le record de température de l’Antarctique et ses caractéristiques.

5 réflexions sur “Record de température en Antarctique

  • 17/11/2021 à 07:14
    Permalien

    coïncidence entre ère industrielle et réchauffement ne signifie nullement lien de causalité d’autant plus qu’un réchauffement identique se produit sur plusieurs planètes du système solaire que nous peuplons pas. Quand vers l’an mil, la température était plus élevée, il était évidemment hors de propos d’accuser les activités humaines . Donc avant de de convertir le réchauffement en revenus sonnants et trébuchants pour une petite classe de privilégiés, il serait temps de se poser les bonnes questions

    Répondre
  • 17/11/2021 à 11:13
    Permalien

    Je suis profondément dubitatif sur l’utilité de la présence ici d’un tel article, qui, selon mes critères (scientifiques et socio-politiques), entretient une mythologie climatique (l’origine anthropique du changement climatique et la dangerosité de ce dernier) qui constitue le premier levier du Grand Reset après la pseudo-pandémie de Covid-19. Dans le domaine du climat, comme celui de la médecine, la science prostitue son éthique au plus offrant. Il est devenu évident, vu la perte de pouvoir des religions dans le monde, il fallait un “médium” pour fédérer les opinions mondiales et manipuler les peuples ; c’est désormais la science qui joue le rôle qu’on joué les religions dans les grands conflits mondiaux. Le Pape Bergolio est d’ailleurs lui-même un adepte non dissimulé du mondialisme et de la dictature sanitaire. Mais comme la science est censée dire le monde tel qu’il est, il a fallu faire mentir cette science afin qu’elle soutienne le discours politique dominant, fallacieux et manipulateur. Cette horreur est la pire chose qui pouvait arriver à l’Humanité car aucune religion n’est dominante au niveau mondial, et aucune n’a l’autorité intellectuelle de la science. Cette décadence de la pensée scientifique, son instrumentalisation, sont une catastrophe pour la pensée et les libertés. Je trouve que le site Resistance-mondiale devrait faire sonner AU MINIMUM les deux sons de cloche au risque de perdre toute forme de crédibilité. Le scepticisme est la base de toute science… et le non-conformisme, est en science la base de tous les progrès spectaculaires.

    Répondre
    • 18/11/2021 à 22:29
      Permalien

      N’étant pas scientifique, je ne me risquerai pas à commenter en chiffres. Si votre approche mérite qu’on s’y arrête, car oui les manipulations scientifiques – on vient de constater leur élasticité avec le covid – deviennent des “paroles d’évangile” absolues d’une mystérieuse doxa, il n’empêche que des phénomènes de réchauffement sont indiscutables. Mon cousin qui vit en Alaska, un anti-réchauffement invétéré, vient de me confier que malgré les – 21 de ce jour, il constate aussi que les températures froides (-40 dans les terres) sont plus courtes en temps plutôt qu’en degré celsius. Quel serait, selon vous, le juste milieu à cette grande messe actuelle du réchauffement ? J’ai connu les hivers 53 et 54 jamais égalés depuis 35 ans, mais question degré en été, dans les années 50 60, nous avions des températures de 37°-38° faciles. Doit-on rappeler qu’en 1947, pas une goutte d’eau n’est tombée depuis début avril jusqu’à septembre et qui fut l’année la plus chaude du siècle dernier (et des bordeaux) avec 2003 ? L’armée distribuait de l’eau en bouteille pour les nourrissons et vieillards. Une rebelotte semblable (de mémoire) a eu lieu en 49. A mon petit niveau, j’ai le sentiment de cycles froids et chauds qui vont et reviennent. En 1970, je suis partie au Brésil et les scientifiques de l’époque ne brandissaient qu’un mot “le refroidissement de la planète”. Les brésiliens me demandaient alors “croyez-vous que nous connaitrons un jour la neige à Rio ?”

      Répondre
  • 17/11/2021 à 12:13
    Permalien

    Contrairement à la tendance au réchauffement enregistrée dans une grande partie de la planète, le continent antarctique a connu l’un des hivers les plus froids jamais enregistrés cette année. Selon le National Snow and Ice Data Center des États-Unis (NSIDC), la température moyenne de la période d’hiver austral (mois de juin, juillet et août) sur le continent glaciaire a été de 3,4°C inférieure à la moyenne de 1981 à 2010 à -62,9°C. https://www.tameteo.com/actualites/actualite/antarctique-l-hiver-2021-devient-l-un-des-plus-rudes-de-son-histoire-record-froid.html

    Record de chaleur ??? Et quid des taux de CO2 dans le passé lointain qui dépassaient de très loin nos petites 403 PPM ??? Et puis, ce fameux CO2 est indispensable pour la croissance des végétaux … Donc pour moi, le “réchauffement climatique” est juste une manière supplémentaire de faire de l’argent sur le dos des populations ^^

    Répondre
  • 17/11/2021 à 23:28
    Permalien

    Puis admettons depuis quand la courbe monte la plus vite ? 1980… bizarrement ça correspond à la révolution industrielle en Asie et à la délocalisation des entreprises européenne la bas…
    Les mondialistes ont majoritairement augmenté le phénomène…
    Donc quoi qu’il en soit c’est pas au responsable de nous faire payer leur erreur…
    De tte façon ça va se finir en révolution, marre d’être gouverné par des traîtres et des lâches !

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Restez informer

En vous abonnant à la Newsletter, vous acceptez que vos données personnelles soient traitées par la Résistance dans le but de vous envoyer la Newsletter. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment grâce au lien de désinscription à la fin de chaque newsletter.

Newsletter

INSCRIPTION À LA NEWSLETTER

WordPress Cookie Notice by Real Cookie Banner Aller au contenu principal
%d blogueurs aiment cette page :