Selon M. Fauci, les bébés et les jeunes enfants pourraient bénéficier du vaccin COVID-19 d’ici début 2022

Le directeur de l’Institut national des allergies et des maladies infectieuses, Anthony Fauci, a déclaré jeudi que, même s’il “ne peut pas le garantir”, les bébés et les jeunes enfants âgés de 6 mois à 5 ans pourraient être éligibles à la vaccination par le COVID-19 d’ici le printemps.

“Avec un peu de chance, dans un délai raisonnablement court, probablement au début de l’année prochaine en 2022, au premier trimestre de 2022, il sera disponible pour eux”, a déclaré M. Fauci lors d’une interview accordée à Insider, tout en précisant qu’il s’agissait d’une spéculation et en ajoutant : “il faut faire l’essai clinique”.

Pfizer-BioNTech a précédemment déclaré que les résultats de leur essai clinique sur des enfants âgés de 2 à 5 ans et de 6 mois à 2 ans sont attendus dès le quatrième trimestre de cette année.

Selon un rapport d’ABC Tampa de fin octobre, Pfizer prévoit de demander ce mois-ci l’approbation de son vaccin COVID-19 pour les enfants âgés de 6 mois à 5 ans, la dernière tranche d’âge aux États-Unis qui n’est pas encore vaccinée.

“La Food and Drug Administration et les CDC n’approuveront pas le vaccin tant qu’il n’y aura pas de données montrant la sécurité et l’efficacité”, a déclaré Philip Landrigan, pédiatre et immunologiste au Boston College, à CNN Health au début du mois.

“Il y a toutes les raisons de penser qu’il sera sûr et efficace”, a ajouté M. Landrigan. “Mais les agences doivent être prudentes, à juste titre, et ne vont donc pas donner l’approbation tant qu’elles n’auront pas les données.”

Selon CNN, Pfizer est le plus avancé dans les essais pour les personnes âgées de 6 mois à 5 ans, mais Moderna mène également des études chez les très jeunes enfants.
“Nous n’avons pas encore assez de données pour les présenter dans le cadre d’une approche réglementaire, mais en ce moment, les données sont collectées et analysées”, a déclaré Fauci lors d’un entretien avec CNN au début du mois. “Nous serons donc en mesure de répondre à la question, je pense, dans un délai raisonnable, concernant la sécurité et l’immunogénicité chez les enfants de moins de 5 ans.”

Selon CNN, Johnson & Johnson est actuellement dans la première étude de phase trois chez les adolescents âgés de 12 à 17 ans et attend les résultats dans les prochains mois.

La Maison Blanche a annoncé mercredi que 10 % des enfants âgés de 5 à 11 ans ont reçu leur première injection de coronavirus, suite à l’approbation de la dose pédiatrique de Pfizer.

Traduction de l’article :