Selon une conseillère de Biden, les sociétés de médias sociaux doivent faire taire tous ceux qui critiquent la « transition » énergétique verte

« Nous avons besoin que les entreprises technologiques s’impliquent vraiment. »

L’une des principales conseillères de Joe Biden a déclaré cette semaine à un journaliste que les sociétés de médias sociaux devraient sévir et censurer toute personne diffusant des informations critiques à l’égard de la soi-disant « transition énergétique verte » de l’administration.

La conseillère nationale sur le climat, Gina McCarthy, a fait ces commentaires lors d’une interview avec un journaliste d’Axios, déclarant : « Maintenant, il ne s’agit plus de nier le problème. Ce que l’industrie [des combustibles fossiles] fait maintenant, c’est semer le doute sur les coûts associés aux [énergies vertes] et sur leur efficacité ou non. »

Elle a poursuivi : « Nous avons besoin que les entreprises technologiques se jettent vraiment à l’eau », sur la « désinformation », notant que critiquer un bouleversement de la transition énergétique verte est « tout aussi dangereux que le déni », et ajoutant « nous devons agir vite ».

L’intervieweur d’Axios s’est contenté d’acquiescer sans rien dire.

Regardez :

 

Le Wall Street Journal a fait état de ces commentaires, notant que « certains universitaires conservateurs soutiennent que les grandes entreprises technologiques pourraient être poursuivies en tant ‘qu’acteurs étatiques’ pour avoir violé le droit à l’expression des utilisateurs au titre du premier amendement lorsqu’elles censurent du contenu sur l’ordre de responsables gouvernementaux. Mme McCarthy les aide à défendre leur cause ».

Comme nous l’avons souligné récemment, Joe Biden a admis, en utilisant une rhétorique identique à celle des élites de la « Grande Réinitialisation » de Davos, que les prix inabordables du gaz aux États-Unis font partie d’une « transition » délibérée vers l’énergie verte.

Source : https://www.anguillesousroche.com/changement-climatique/video-selon-une-conseillere-de-biden-les-societes-de-medias-sociaux-doivent-faire-taire-tous-ceux-qui-critiquent-la-transition-energetique-verte/