Six injections : Le PDG de BioNTech affirme que la variante Omicron pourrait nécessiter trois doses de vaccin supplémentaires, plus le vaccin initial et les rappels.

Army Spc. Angel Laureano holds a vial of the COVID-19 vaccine, Walter Reed National Military Medical Center, Bethesda, Md., Dec. 14, 2020.

By Jack Hadfield  December 8, 2021 at 10:59am

Ugur Sahin, PDG de BioNTech, a déclaré qu’un nouveau vaccin conçu pour lutter contre la variante Omicron devrait être administré en trois doses, après le vaccin initial et les rappels.

M. Sahin s’est adressé aux médias lors d’une conférence de presse portant sur l’efficacité du vaccin Pfizer-BioNTech contre la nouvelle variante du coronavirus Omicron. Dans une déclaration publiée mercredi, les sociétés pharmaceutiques ont affirmé qu’une première étude en laboratoire a montré qu’une injection de rappel du vaccin initial donnerait une protection contre la variante Omicron comparable à celle de la souche initiale COVID-19 après deux doses.

“Notre premier ensemble de données préliminaires indique qu’une troisième dose pourrait encore offrir un niveau suffisant de protection contre la maladie, quelle que soit sa gravité, causée par la variante Omicron”, a déclaré M. Sahin dans un communiqué. “De larges campagnes de vaccination et de rappel dans le monde entier pourraient nous aider à mieux protéger les gens partout et à passer la saison hivernale.”

Toutefois, la déclaration a révélé que BioNTech travaillait sur un vaccin “adapté” pour la variante Omicron. Lors de la conférence de presse, M. Sahin a affirmé qu’il était “très clair” que pour leur vaccin Omicron, les gens devraient prendre trois doses, plutôt que deux.

Un journaliste a demandé à M. Sahin si les gens devaient faire une injection de rappel maintenant, après avoir reçu deux doses du vaccin initial, ou s’ils devaient attendre le vaccin spécifique Omicron, et M. Sahin a répondu qu’il était “très clair” qu’ils devaient faire les deux, ce qui signifie que les gens pourraient potentiellement avoir à faire six injections au total.

“Les données que nous avons indiquent clairement la valeur de la troisième dose, et nous devrions être vraiment clairs à ce sujet, qu’un vaccin Omicron, même si vous commencez l’approvisionnement en mars, ne serait pas largement disponible”, a déclaré Sahin. “Nous commencerions par les 25, 50, peut-être 75 millions de doses. Mais le meilleur [moyen] d’assurer une meilleure protection serait de procéder à une injection de rappel.”

Au cours du week-end, une étude scientifique a été publiée dans laquelle les chercheurs suggèrent que la variante Omicron pourrait partager un code génétique avec le virus responsable du rhume, ce qui pourrait expliquer à la fois pourquoi la variante Omicron du virus est généralement décrite comme bénigne et se propage rapidement. L’article est en attente d’un examen par les pairs.

Bien que la variante Omicron soit apparue à plusieurs reprises chez des personnes vaccinées et que les scientifiques affirment qu’il s’agit d’une variante très bénigne du COVID-19, les démocrates, dont Joe Biden et ses principaux conseillers, ont insisté pour que la vaccination de masse soit la seule option viable.

Lundi, le maire de New York, Bill de Blasio, a imputé à la variante Omicron la mise en œuvre par la ville de nouvelles obligations en matière de vaccination pour les employeurs privés et les enfants.

Source : https://nationalfile.com/six-jabs-biontech-ceo-says-omicron-variant-may-need-three-vaccine-doses-plus-initial-vaccine-boosters/

2 thoughts on “Six injections : Le PDG de BioNTech affirme que la variante Omicron pourrait nécessiter trois doses de vaccin supplémentaires, plus le vaccin initial et les rappels.

  • Ils sont doué quand même pour connaître le dosage exact requis pour un nouveau variant -sans doute toujours non-isolé- sans avoir modifié le vaccin -qui ne protège pas- au point de dire qu’il faut 6 doses.
    Heureusement que l’Europe a plus ou moins commandé 10 doses / habitant.
    source: https://reseauinternational.net/lunion-europeenne-et-sa-commande-de-44-milliards-de-doses-de-vaccins-jusquen-2023/
    ça permet d’estimer 15 doses / vacciné, à la louche, voire plus pour ceux qui ne se diront pas que 2 ou 3 c’est assez pour leur santé.

  • Bonjour ! Combien de naïfs vont gober ces assertions? Combien d’injection encore? Dans l’histoire pharmacologique, c’est la première fois qu’un tel traitement est administré, qui de plus est, deviendrait obligatoire pour tous. Ils ne savent plus qu’inventer pour écouler leurs produits dont nous ne connaissons toujours pas leur composition.

Commentaires fermés.