Témoignage : J’ai Eu Une Myocardite A Cause Du Vaccin !

Yo tout le monde, c’est Road To Sport.

Aujourd’hui, on se retrouve pour une nouvelle vidéo. Je vous fait part de ma myocardite survenue à cause du vaccin.

Prenez soin de vous et faites du sport !

Source :

One thought on “Témoignage : J’ai Eu Une Myocardite A Cause Du Vaccin !

  • Pour comprendre pourquoi autant de scandales sanitaires y compris le scandale dans le cas de la covid 19, l’explication est d’une simplicité inouïe. Même un enfant d’école primaire peut la comprendre ! Voilà en très concentré, l’explication :
    Le corps humain est constitué d’organes (cœur, foie, reins, etc.) qui, eux, sont constitués de cellules. Le fonctionnement interne (métabolisme, cardiaque, rénal, etc.) et externe du corps (mouvement, communication, etc. ) est possible dans toute sa globalité visibile grâce au travail individuel et synchronisé, silencieux et quasiment invisible de toutes les cellules vivantes de notre corps. Sans le travail incessant de chaque cellule nous ne pouvons pas vivre. Notre corps est constitué à 99% de cellules, leur nombre étant de l’ordre de 2 à 5 cents millions de milliards. Il est donc logique et impératif d’étudier au moment de l’introduction d’une molécule de médicament l’impact qu’elle a à l’intérieur des cellules vivantes de notre corps vivant, à court, moyen et long terme. Pour ce faire, la recherche médicale, notamment celle applicative, devrait disposer de ultra minuscules caméras vidéo capables qui puissent s’introduire dans un nombre suffisant de cellules de chaque organe et filmer 24H/24 7jours/7 pendant au moins un an pour savoir avec précision ce qu’il s’y passe réellement. Pour des raisons techniques, technologiques et éthique il est impossible de réaliser de telles études. À défaut, la recherche médicale, même celle applicative, est réduite à mener ses études uniquement sur des cellules mortes. Seulement les cellules mortes ne réagissent pas comme les cellules vivantes de notre corps vivant. Pour vous aider à comprendre, souvenez-vous récemment l’arrêt sur l’image utilisé par Darmanin pour dénoncer des comportements nazis dans les rangs des manifestants patriotes. Or, quand on déroule la vidéo prise en direct ça ne correspondait plus du tout avec ce que avait imaginé Darmalin. Pareil, pour l’étude microscopique des cellules mortes, les cellules vivantes sont passées par des différents procédés dont des bains de produits toxiques comme le toluène, passage 24H au congélateur, etc. Mais nous ne vivons pas sous l’œil d’un microscope ni dans une boîte Pétri sur la paillasse d’un laboratoire. Les modélisations numériques imaginées ne sont que des hypothèses théoriques qui ne correspondent que vaguement à la réalité du terrain cellulaire vivant. Donc la recherche médicale ignore la réalité de l’impact de tous les médicaments, y compris les vaccins, sur 99% du corps humain. C’est le grand secret de la recherche médicale, qui n’a pas le courage ni l’honneur d’avouer ses limites scientifiques. C’est le cas précis de toute cette flopée de soi-disant vaccins anti covid qui, eux non plus, n’ont jamais été testés sur les cellules vivantes dans le corps vivant d’un être humain vivant. Ce qui pose problème et cause de graves conséquences pour la santé est justement cette impossibilité technique, technologique d’accéder à la réalité scientifique. Mais, si on ne peut pas accuser les chercheurs de ce qui leur est impossible d’accomplir – personne ne peut en être accusé, d’ailleurs – en revanche on a le droit et le devoir de dénoncer leur silence sur cette limite, certes, independente de leur volonté, mais qui contribue prépondérément à la catastrophe sanitaire qui dure depuis des dizaines d’années. Or, leur conscience professionnelle aurait dû leur exiger d’être eux, les chercheurs, tous, en première ligne à combattre contre l’obligation vaccinale. Il ne s’agit absolument pas d’arrêter la recherche médicale, on garde tout ce que reste valable pour des situations d’extrême urgence, on archive le reste et on continue la recherche en prenant des directions qui ne posent pas des problèmes de conscience. Il faut garder à l’esprit que chaque nouvelle découverte scientifique dans le domaine médical est un outil de plus qui permet au vrai médecin d’avoir l’intuition scientifique la plus précisément adaptée au cas unique qu’est le malade devant lui, afin de le guérir.

Commentaires fermés.