THAILANDE : Une jeune fille de 16 ans meurt de caillots sanguins une semaine après avoir reçu sa deuxième dose du vaccin Pfizer. Les parents cherchent des réponses.

LAMPANG, THAILANDE – Une étudiante en formation professionnelle de 16 ans est décédée une semaine après avoir reçu sa deuxième dose du vaccin Pfizer COVID-19. Aonjira Jaroonroj Na Ayuthaya, une jeune fille auparavant en bonne santé et heureuse, a été déclarée morte le 3 novembre à l’hôpital de Lampang, dans la province de Lampang. Les médecins ont déclaré que la cause du décès était une thrombose pulmonaire et une infection pulmonaire. Les parents de la fillette pensent que le vaccin est en cause et demandent une enquête.

Le certificat de vaccination COVID-19 d’Aonjira :

La jeune fille de seize ans a reçu sa première dose le 6 octobre et la seconde le 27 octobre. Peu de temps après avoir reçu la deuxième dose, elle a eu de la fièvre, qui n’a cessé de s’aggraver. Elle a commencé à vomir, était incapable de manger et n’avait pas d’énergie.

Le 30 octobre, elle avait des difficultés à respirer et ses parents l’ont emmenée à l’hôpital, où elle a été intubée. On a découvert qu’elle avait des caillots de sang dans les deux poumons et une infection dans la circulation sanguine. Elle a développé une thrombose dans ses poumons, ce qui a entraîné sa mort le 3 novembre.

Son père et sa mère ne voient pas d’autre raison à son décès que les effets indésirables du vaccin Pfizer et demandent aux autorités d’ouvrir une enquête sur sa mort soudaine.

Traduction de l’article :

Commentaires fermés.