TROISIEME DOSE/TOUT CE QUE VOUS NE DEVRIEZ PAS SAVOIR / DES DONNEES IMPLACABLES mais heureusement ceux qui ont une immunité naturelle post infection sont protégés à 99,3%

Publié le 20 novembre 2021 par pgibertie

Les scientifiques censurés avaient raison , l’immunité naturelle post infection fera reculer et disparaitre la maladie (comme en 1890/93). La seule chose qui compte est de soigner précocément avec les molécules bien connues, de renforcer le système immunitaire pour protéger les malades. Tout le reste n’est qu’affaire de gros sous et en plus c’est inutile et dangereux.

Le calcul bénéfice-risque du #vaccin à ARN est éminemment favorable… pour la bourse. -Les bénéfices sont pour Pfizer et Moderna: 1000 dollars par seconde -Les risques sont pour ceux qui se font piquouzer #Mathilde par exemple Patrick Fluckiger

Des données statistiques officielles mettent à mal le discours officiel de William Dab  » La troisième dose c’est pas une punition hein…C’est pour Pfizer hein…C’est pour la magie! »

Les injections successives épuisent le système immunitaire, les deuxièmes doses sont exposés mais également tous ceux dont l’organisme est obligé de combattre le quantité de spike sécrétée par la troisième

A Paris la Drees fournit de surprenantes statistiques via le très pro injection Guillaume Rozier , les entrées en réa concerneraient massivement les « partiellement vaccinés » c’est ainsi que sont comptabilisés les fins de deuxième dose et les néo troisième dose.

Dominique Peretti donne deux graphiques issus de la DREES sur les admissions en soins intensifs. En haut les vaccinés complets (donc vaccination 3eme dose ) Regardez bien les admissions aux soins intensifs des 60/79 ans… Les non vaccinés , c’est en bas…

Même phénomène observé en Israël au mois d’aout avec une protection négative de 146% ( surcontamination) TAUX DE CONTAMINATION TROIS FOIS PLUS IMPORTANT CHEZ LES VACCINES QUE LES NON VACCINES

Du 1er au 31 août 2021, 182 696 personnes vaccinées sont entrées en Israël avec
2 912 cas de COVID-19 détectés, résultant en un taux de positivité de 1,59 %. Sur la même période de
temps il y avait 290 383 individus non vaccinés avec 1 878 cas et positivité respective
taux de 0,65%. 

On découvre que les études destinées à multiplier les injections sont pipotées et ils en arrivent à avouer une efficacité zéro de la deuxième dose pour en trouver une à la troisième…

Cliquez sur le lien

LA HAS A L ORIGINE DE LA PLUS GRANDE FAKE NEWS DE LA PANDEMIE

 « La contamination remet les compteurs à zéro » : la HAS recommande de faire un rappel du vaccin après une infection, même après la vaccination

Hélène Banoun a depuis longtemps démontré le contraire

@BanounHelene

Un article du Lancet qui confirme ce que j’ai écrit : immunité naturelle supérieure à immunité vacc et anticorps pas forcément bon corrélation de protection : rôle immunité cellulaire mémoire

Heureusement l’immunité naturelle des personnes en contact avec la maladie est là et elle protège

Incompréhensible de vouloir vacciner ceux qui ont eu la maladie comme l’exige la HAS … C’ est idiot, inutile dangereux…

En outre, plusieurs études épidémiologiques et cliniques, y compris des études menées au cours de la période récente de transmission de variantes à prédominance delta (B.1.617.2), ont révélé que le risque d’infection répétée par le SRAS-CoV-2 diminuait de 80, 5 à 100 % chez ceux qui avait déjà eu COVID-19 ( panel ). Les études rapportées étaient de grande envergure et menées dans le monde entier. Une autre étude en laboratoire qui a analysé les résultats des tests de 9119 personnes avec un précédent COVID-19 du 1er décembre 2019 au 13 novembre 2020, a révélé que seulement 0,7% avaient été réinfectés.

 Dans une étude menée à la Cleveland Clinic à Cleveland, OH, États-Unis, ceux qui n’avaient pas été infectés auparavant avaient un taux d’incidence de COVID-19 de 4,3 pour 100 personnes, tandis que ceux qui avaient déjà été infectés avaient une incidence de COVID-19 taux de 0 pour 100 personnes.

 De plus, une étude menée en Autriche a révélé que la fréquence des hospitalisations dues à une infection répétée était de cinq pour 14 840 (0,03 %) personnes et que la fréquence des décès dus à une infection répétée était de un pour 14 840 (0,01 % ) personnes.

 En raison de la forte association et de la base biologique de la protection

 les cliniciens devraient envisager de conseiller les patients guéris sur leur risque de réinfection et documenter l’état d’infection antérieur dans les dossiers médicaux.

https://www.thelancet.com/journals/laninf/article/PIIS1473-3099(21)00676-9/fulltext#.YZPzdewQFYc.twitter

128 Research Studies Affirm Naturally Acquired Immunity to Covid-19: Documented, Linked, and Quoted

DES EFFETS SECONDAIRES MAJORES DE 50%https://pgibertie.com/2021/11/11/troisieme-dose-effets-secondaires-et-passages-aux-urgences-aggraves-de-50-en-comparaison-des-deux-premieres/https://pgibertie.com/2021/11/16/ces-signaux-de-surmortalite-qui-devraient-alerter-creutfer-jacob-sportifs/

Source : https://pgibertie.com/2021/11/20/troisieme-dose-tout-ce-que-vous-ne-devriez-pas-savoir-des-donnees-implacables-mais-heureusement-ceux-qui-ont-une-immunite-naturelle-post-infection-sont-proteges-a-993/#BoosterGate

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.