Un juge bloque les mesures disciplinaires de l’armée de l’air en raison d’objections relatives aux vaccins.

TOLEDO, Ohio (AP) – Un juge fédéral a empêché l’armée de prendre des mesures disciplinaires à l’encontre d’une douzaine d’officiers de l’US Air Force qui demandent des exemptions religieuses pour le vaccin obligatoire COVID-19.

Les officiers, pour la plupart de la base aérienne de Wright-Patterson près de Dayton, Ohio, ainsi qu’une poignée d’aviateurs et de réservistes, ont intenté une action en justice en février après que leurs demandes d’exemption aient été rejetées.

Jeudi dernier, le juge Matthew McFarland du tribunal de district de Cincinnati a accordé une injonction préliminaire qui empêche l’armée de l’air d’agir contre les officiers, les aviateurs et les réservistes jusqu’à ce que leur procès soit résolu.

Les plaignants accusent l’armée de l’air d’utiliser deux poids, deux mesures lorsqu’il s’agit d’approuver des demandes d’exemption, affirmant qu’elle a autorisé des milliers d’exemptions médicales et administratives, mais seulement une poignée pour des raisons religieuses.

La semaine dernière, un juge fédéral du Texas a interdit à la marine de prendre des mesures pour l’instant contre les marins qui ont refusé d’être vaccinés pour des motifs religieux.

En janvier, le juge de district américain Reed O’Connor avait émis une injonction préliminaire empêchant la marine de prendre des mesures disciplinaires ou de renvoyer 35 marins qui avaient intenté une action en justice au sujet de la politique de vaccination de la marine pendant que leur affaire était en cours. Il y a une semaine, M. O’Connor a accepté que l’affaire se poursuive sous la forme d’un recours collectif et a émis une injonction préliminaire couvrant environ 4 000 marins qui ont refusé d’être vaccinés pour des motifs religieux.

L’année dernière, le secrétaire à la défense, Lloyd Austin, a rendu la vaccination obligatoire pour les membres des forces armées, affirmant que le vaccin est essentiel au maintien de l’état de préparation et de la santé des forces armées. Mais les membres du Congrès, l’armée et le public se sont demandé si les examens d’exemption étaient équitables.

Les personnes qui refusent le vaccin s’exposent à des mesures disciplinaires pouvant aller jusqu’au renvoi de l’armée.

Les officiers qui ont intenté le procès dans l’Ohio ont déclaré qu’ils avaient suivi leur chaîne de commandement et que chacun d’entre eux s’était entretenu avec un aumônier de l’armée de l’air pour déterminer la sincérité de ses convictions.

Source : https://apnews.com/article/covid-health-ohio-dayton-toledo-b8c69a4a8c3add7c746c490fa918ca6f