Une «censure» : le journaliste Jean Quatremer fustige l’interdiction de RT France

RT France a subi la censure de l'UE (image d'illustration).

Favorable à la construction européenne, l’éditorialiste Jean Quatremer s’est opposé fermement à la décision arbitraire d’interdire le média RT France sur le sol européen. «L’Europe vient de donner le mauvais exemple», explique-t-il.

Le journaliste de Libération Jean Quatremer s’est insurgé contre la décision de l’Union européenne de bannir le média RT France sur le sol européen. Dans une chronique pour France info, ce défenseur de la construction européenne a introduit son discours en estimant que l’UE portait une «atteinte inédite à la liberté d’expression» en interdisant RT et Sputnik de diffuser du contenu en Europe. 

Un acte «surprenant de la part de démocraties libérales puisque l’un des piliers de l’Etat de droit est […] la liberté d’expression», affirme-t-il.

Il estime d’ailleurs que cette décision crée «un dangereux précédent». «Certes la censure a existé dans le passé, notamment en France, un pays qui a longtemps eu un problème avec la liberté de la presse», argumente-t-il.

On ne lutte pas contre la propagande en interdisant

«Mais depuis le début des années 80, cette mesure est réservée aux temps de guerre, or nous ne sommes pas en guerre contre la Russie, du moins pas encore», ajoute-t-il.

Jean Quatremer rappelle d’ailleurs que durant la Guerre froide, «les journaux soviétiques n’ont jamais été interdits en Europe».

«L’argument de la propagande et des fausses nouvelles», qui seraient délivrés par RT France ou Sputnik «ne tient pas la route», assure en outre le journaliste. «On ne lutte pas contre la propagande en interdisant mais en débattant démocratiquement», appuie-t-il, soulignant que «cette censure risque d’instiller l’idée qu’elle est la bonne réponse aux fake news», une notion «difficile à cerner».

«Les Etats ont d’autres moyens pour influencer l’opinion publique, la rumeur en étant un», soutient Jean Quatremer.

«Interdire instille aussi l’idée qu’on a quelque chose à cacher qui renforce le complotisme contre lequel on prétend lutter», déplore le journaliste.

«Enfin personne n’a manifestement pensé aux télévisions publiques européennes en poste à Moscou qui risquent d’être expulsées en représailles», regrette-t-il également.

«Cette censure n’a […] été précédée d’aucune réflexion et évidemment d’aucun débat démocratique puisque ce n’est pas une mesure démocratique. L’Europe vient de donner le mauvais exemple», conclut-il.

Source : https://francais.rt.com/france/96991-censure-journaliste-jean-quatremer-fustige-interdiction-rt-france

One thought on “Une «censure» : le journaliste Jean Quatremer fustige l’interdiction de RT France

  • Bonjour,
    La démocratie est une illusion. Depuis le Général de Gaulle, la politique n’a cessé d’involuer jusqu’à totalement disparaître depuis plus de dix ans. Ce qui est à craindre serait une escalade plus générale. Il y aura une surveillance électronique généralisée, caméras, téléphones, ordinateurs, délateurs zélés : la mort de l’humanité, l’interdiction d’être simplement nous-mêmes. Or, je crois, qu’une société déshumanisée n’est pas viable à long terme : la nature reprend toujours ses droits.
    Schwab et compagnie le savent et ils ont choisi d’assurer leur avenir : éradiquer la race humaine telle que nous la connaissons, ne conserver qu’un cheptel de zombies comme domaine d’expérimentations, de recherche et de cruauté.
    Observez tous ces membres du nouvel ordre mondial; l’air sain, juvénile, dynamique. Observez la transformation, en quelques années, de Schwab. Observez bien ce changement. Rien ne vous étonne ? Je pense à toutes les possibilités qu’offrent les cellules-souche ou cellules-mère que l’on pourrait prélever sur des fœtus…

Commentaires fermés.