Une quatrième dose de vaccin envisagée pour les personnes sévèrement immunodéprimées