USA : «BEAUCOUP TROP DE POUVOIR»: le sénateur Rand Paul s’en prend au Dr Fauci et présente un amendement visant à supprimer son poste et à empêcher d’autres personnes de devenir des “dictateurs en chef” de la santé.

USA : «BEAUCOUP TROP DE POUVOIR»: le sénateur Rand Paul s'en prend au Dr Fauci et présente un amendement visant à supprimer son poste et à empêcher d'autres personnes de devenir des "dictateurs en chef" de la santé.

Mon amendement éliminerait la position du Dr Fauci en tant que directeur du NIAID, diviserait son pouvoir en 3 instituts distincts

Cette semaine marque l’anniversaire des deux ans du confinement lié au COVID. Je me joins au peuple américain pour pleurer les vies perdues à cause de ce virus. Je pleure également ceux que nous avons perdus à cause des mesures de confinement et des mandats écrasants et dominants qui étaient fondés sur une science de pacotille.

Le bilan du COVID ne s’arrête pas là. Nous avons perdu plus que des individus. Nous avons perdu nos libertés. Nos libertés. Les rues principales de nos petites villes dynamiques. La croissance et l’apprentissage de nos enfants. Pendant deux ans, nos vies ont été retenues captives par des tyrans mesquins et des bureaucrates avides de pouvoir.

Dr. Anthony Fauci testifies before the Senate Health, Education, Labor, and Pensions Committee on Nov. 4, 2021, in Washington.

Le Dr Anthony Fauci témoigne devant la commission sénatoriale de la santé, de l’éducation, du travail et des pensions, le 4 novembre 2021, à Washington. (Chip Somodevilla/Getty Images)

 

Nous avons beaucoup appris au cours des deux dernières années, mais une leçon en particulier est que personne ne devrait être considéré comme un “dictateur en chef”. Personne ne devrait avoir l’autorité unilatérale de prendre des décisions pour des millions d’Américains.

Pour s’assurer que des verrouillages et des mandats inefficaces et non scientifiques ne soient plus jamais imposés au peuple américain, je présenterai un amendement visant à supprimer le poste du Dr Anthony Fauci en tant que directeur de l’Institut national des allergies et des maladies infectieuses et à diviser son pouvoir en trois nouveaux instituts distincts.

Chacun de ces trois instituts sera dirigé par un directeur qui sera nommé par le président et confirmé par le Sénat pour un mandat de cinq ans. Cela permettra de responsabiliser et de superviser un poste financé par les contribuables qui a largement abusé de son pouvoir et a été responsable de nombreux échecs et de la désinformation pendant la pandémie de COVID-19.

Personne ne devrait avoir l’autorité exclusive de dicter la science, surtout quand cette personne n’a jamais suivi la science. Je l’ai dit depuis le début, et on m’a donné raison encore et encore. Sur les masques, les lockdowns, les écoles, l’immunité naturelle, tout ça.

Pourquoi avons-nous passé deux ans à ne pas suivre la science ?

Une personne rationnelle pourrait se demander pourquoi il nous a fallu si longtemps pour découvrir la vérité. Pourquoi avons-nous passé deux ans à ne pas suivre la science ?

Eh bien encore une fois, c’est ce qui arrive quand “la science” est dictée par un seul homme, un bureaucrate non élu avec beaucoup trop de pouvoir.

Le pays est encore sous le choc des retombées économiques des lockdowns, qui n’ont pas fonctionné. Un groupe de chercheurs de l’université Johns Hopkins a publié un rapport qui le confirme. Ce rapport est une analyse approfondie de dizaines et de dizaines d’études, qui arrive à la conclusion que les lockdowns n’ont pas réduit la mortalité mais ont été dévastateurs pour l’économie.

Les plus grandes victimes de ces lockdowns sont peut-être nos enfants.

Dans tout le pays, des millions d’enfants n’ont pas connu une journée d’école normale depuis le début de l’année 2020. Qu’il s’agisse de l’apprentissage virtuel, de l’obligation de porter des masques toute la journée, de la séparation par du plexiglas, des vaccinations obligatoires, des tests hebdomadaires ou quotidiens, de l’annulation des activités extrascolaires, des sports et des événements, rien n’est normal et cela marque nos enfants.

Selon le CDC, entre mars et octobre 2020, le volume des services d’urgence des hôpitaux pour les visites de santé mentale des enfants âgés de 12 à 17 ans a augmenté de 31 % par rapport à la même période l’année précédente. Nous avons également constaté une augmentation de 24 % pour les 5 à 11 ans au cours de la même période.

Et cela n’a fait qu’empirer en 2021, dans les salles d’urgence de 38 hôpitaux pour enfants à travers les États-Unis, le nombre de cas de suicide et d’automutilation au cours des neuf premiers mois de 2021 était 47 % plus élevé chez les enfants âgés de 5 à 8 ans, et 182 % plus élevé chez les enfants âgés de 9 à 12 ans, le tout comparé aux données de 2016.

Mais ce n’est pas seulement le confinement qui affecte les enfants. C’est aussi l’idée qu’ils doivent porter un masque pendant huit heures par jour qui a créé des problèmes psychologiques et empêché la communication entre les élèves et les enseignants.

Le fait d’empêcher les enfants d’aller à l’école a clairement fait plus de mal que de bien. Et on peut dire la même chose des masques.

Alors que les pouvoirs en place commencent tout juste à supprimer les masques obligatoires, nous savons depuis longtemps que les masques en tissu ne fonctionnent pas.

Lorsque le Dr Fauci a déclaré que les masques en tissu fonctionnaient, j’étais vraiment inquiet car ce n’est pas ce que la science a démontré. La désinformation peut coûter des vies si le gouvernement convainc des personnes de 80 ans de porter des masques en tissu inutiles tout en s’occupant de leurs conjoints atteints du COVID.

Le Dr Fauci a poussé des gens à s’engager dans des activités qu’ils n’auraient pas pratiquées normalement en leur disant que le port du masque était sans danger alors qu’il ne l’était pas. J’ai essayé de tirer la sonnette d’alarme, mais j’ai été censuré par YouTube et mes vidéos ont été retirées. (“Si le Dr Fauci dit que les masques fonctionnent, cela doit être vrai !”, ont crié à l’unisson les vérificateurs de faits des fake-news).

Le Dr Fauci et ses amis ont travaillé avec diligence pour faire taire les opinions opposées. Les médias ont amplifié leurs efforts. Nous avons été qualifiés de théoriciens de la conspiration et d’anti-scientifiques pour avoir simplement posé des questions et présenté des alternatives à ce qui avait été présenté au peuple américain comme un “fait”.

Je suis médecin depuis plus de 33 ans. Pendant toutes ces années d’études et de pratique de la médecine, je n’avais jamais rencontré quelqu’un ayant le culot de se proclamer “la science” et de présenter toute personne s’opposant à lui comme “attaquant la science”. Et ce, jusqu’à ce que le Dr Fauci devienne le dictateur en chef du COVID.

Si Fauci n’était qu’un médecin de famille de Peoria, ses erreurs ne seraient pas aussi catastrophiques. Mais puisque Fauci est autorisé à être le tsar de la médecine pour tout le pays, ses erreurs sont amplifiées dans tout le pays.

Lorsque Fauci désinforme le public en lui disant que les masques en tissu fonctionnent, il met en danger la santé de tous ceux qui croient qu’un masque en tissu les protégera lorsqu’ils s’occupent d’un conjoint ou d’un parent atteint du COVID.

Lorsque Fauci décide qu’il est le seul à définir et à financer la recherche dangereuse sur les “gains de fonction”, son mépris pour la possibilité d’une fuite en laboratoire est ressenti dans le monde entier.

La plus grande leçon que nous avons apprise au cours des deux dernières années est que personne ne devrait avoir autant de pouvoir sans contrôle. Et mon amendement, qui sera voté cette semaine, obligera enfin à rendre des comptes et à licencier le Dr Fauci.

Source : https://www.foxnews.com/opinion/covid-lockdown-lessons-fauci-amendment-sen-rand-paul?cmpid=fb_fnc