USA : Jessica Rose “il y a 19 fois plus de myocardites chez les enfants de 12 à 15 ans vaccinés”

“Pour tous ceux qui se demandent si les taux de myocardites induites par le covid sont supérieurs ou même égaux, non, ils ne le sont pas. Vous pouvez vérifier.”

Rappel: l’article qu’elle co-signe avec le Dr Peter McCullough a été “dépublié” sans aucune raison valable:

Extrait traduit de sa présentation des données VAERS de pharmacovigilance vaccinale américaine :

Dr Jessica Rose: vaccins covid, attention! Les chiffres inquiétants de la pharmacovigilance américaine VAERS et le problème de l’attribution causale

Extrait d’une présentation plus complète en anglais (septembre 2021) :

Effets adverses : que nous disent les données du système américain VAERS – un entretien avec Jessica Rose, PhD

Publié le par covexit

Cet entretien avec Jessica Rose, PhD, couvre la question de la sécurité des vaccins, celle-ci pouvant être évaluée aux États-Unis à partir de données du monde réel collectées dans le système dit « VAERS » – pendant du système européen de pharmacovigilance nommé Eudravigilance.

Mise à jour : La version vidéo a maintenant des sous-titres en espagnol, portugais & anglais ! Et bientôt en français Partagez s’il vous plait! C’était beaucoup de travail !

Mise à jour #2 : (2 octobre). Un article évalué par des pairs de Jessica Rose, PhD, sur le sujet abordé dans cette interview, est maintenant disponible en ligne;

Jessica Rose, 2021. Évaluation critique de la pharmacovigilance du VAERS : le système américain de déclaration des effets indésirables des vaccins (VAERS) est-il un système de pharmacovigilance fonctionnel ? Sci, Publ Health Pol & Law 3:100-129 (examen indépendant par les pairs (en simple aveugle, 2 examinateurs) https://cf5e727d-d02d-4d71-89ff-9fe2d3ad957f.filesusr.com/ugd/adf864_0490c898f7514df4b6fbc5935da07322.pdf

L’entretien porte sur la question de l’ampleur des effets indésirables, par rapport aux programmes de vaccination précédents ; la question de la sous-déclaration, qui est considérable ; la question de la causalité entre un événement indésirable et une injection et la mesure dans laquelle la causalité peut être établie, en utilisant les critères de Bradford Hill. Il y a aussi une discussion portant sur l’efficacité, et ensuite, des réponses aux questions de l’audience.

En particulier, le Dr Rose souligne les points suivants:

  • augmentation considérable, d’au minimum 1108%, du nombre d’effets adverses rapportés en 2011, en lien avec des vaccins, par rapport aux années précédentes, ceci en date du 3 Septembre 2021 (l’année n’étant pas complétée).
  • des effets adverses de type cardiovasculaire, neurologique et immunologique ont été rapportés en nombres jamais vu précédemment, respectivement 197 237, 215 381, 253 468.
  • le nombre d’effets adverses continue d’augmenter, alors que le nombre de vaccins administrés quotidiennement diminue
  • la sous-déclaration des effets adverses est considérable. Elle est estimée à environ 3% de la réalité (facteur de sous-déclaration estimé à 31)
  • la distribution dans le temps des effets adverses, dont environ 50% ont lieu dans les 48 heures suivant l’injection, est un des principaux facteurs permettant d’établir la causalité – en utilisant la grille de critères de Bradford-Hill
  • pour les myocardites, particulièrement présentes chez les jeunes de moins de 25 ans, on constate une fréquence de celles-ci nettement plus élevée lors de la deuxième injection — l’effet de dose corroborant d’ailleurs la causalité
  • l’efficacité des injections est aussi mise en question, sur base des chiffres provenant d’Israël, où, notamment, selon le groupe d’âge, entre 78 et 95% des nouveaux cas (entre les 11 et 17 Juillet) étaient des individus vaccinés.

Le Dr Jessica Rose est originaire de l’Ontario, Canada. Elle est diplômée en mathématiques appliquées, immunologie, biologie informatique, biologie moléculaire et biochimie. Vous pouvez trouver sa biographie sur ce lien .

L’interview est disponible en podcast et en vidéo, avec sous-titres en anglais, espagnol et portugais … et bientôt en français.

La version podcast en anglais est un peu plus longue car elle comprend des remarques introductives de JP Kiekens.

Vous pouvez télécharger le podcast au format .mp3 ou l’écouter sur Spotify ou d’autres plateformes.

Les diapositives associées à la session peuvent être téléchargées sur ce lien .

Article originale : https://covexit.com/effets-adverses-que-nous-disent-les-donnees-du-systeme-americain-vaers-un-entretien-avec-jessica-rose-phd/