USA : PETA demande la démission du Dr Fauci : “Notre position est claire”.

L’ association People for Ethical Treatment of Animals (PETA) a déclaré à Fox News que Fauci a défendu “un système cruel et archaïque pendant bien trop longtemps”.

L’association People for Ethical Treatment of Animals (PETA) a déclaré que les dirigeants du National Institutes of Health devraient démissionner, y compris le Dr Anthony Fauci.

“Notre position est claire. TOUS les dirigeants des NIH, y compris Fauci, doivent démissionner”, a tweeté PETA vendredi après-midi.

Ce tweet intervient après qu’un rapport de White Coat Waste ait affirmé que plus de 400 000 dollars de fonds publics ont été dépensés pour des expériences dans lesquelles des chiens (beagles) ont reçu un médicament expérimental, puis ont été infestés de mouches porteuses de maladies. Fox News n’a pas vérifié de manière indépendante si ces expériences ont eu lieu. Le NIH a fourni une déclaration à Fox News au sujet de ce rapport en octobre. Cette déclaration ne niait pas que ces types d’expériences aient eu lieu ou que les NIH les aient financées.

Female Beagle puppy on a white leather sofa, barking, four months old
Chiot Beagle femelle sur un canapé en cuir blanc, aboyant, âgé de quatre mois (iStock)

“Anthony Fauci et tous les directeurs des NIH ont défendu un système cruel et archaïque pendant bien trop longtemps. Il est temps pour eux de se retirer et de laisser les scientifiques modernes prendre le relais”, a déclaré Kathy Guillermo, première vice-présidente chargée des enquêtes sur les laboratoires à PETA. “Ils savent depuis au moins une décennie que la torture des chiens, des singes et d’autres animaux retarde les traitements et les remèdes pour les humains, mais ils défendent continuellement le statu quo – au prix de millions de vies animales et de milliards de dollars de taxes.

“PETA exhorte tous les Américains à demander au président Biden de nommer des dirigeants du NIH qui comprennent que les organes sur puce, les super ordinateurs, les modèles tissulaires en 3D et d’autres méthodes de recherche de haute technologie doivent remplacer les animaux en laboratoire dès maintenant.”

Le rapport a également conduit de nombreux démocrates et républicains, dont la représentante Nancy Mace (R-S.C.), à envoyer une lettre au Dr Fauci, exigeant des réponses sur cette recherche.

In this Nov. 3, 2020 file photo, Republican Nancy Mace talks to supporters during her election night party in Mount Pleasant, S.C. (AP Photo/Mic Smith, File)
Sur cette photo d’archives du 3 novembre 2020, la républicaine Nancy Mace parle à ses partisans lors de sa soirée électorale à Mount Pleasant, en Caroline du Sud (AP Photo/Mic Smith, File).

Le NIH a fait la déclaration suivante à Fox News en octobre concernant ce rapport :

” Tous les animaux utilisés dans les recherches financées par les NIH sont protégés par des lois, des règlements et des politiques visant à garantir le plus petit nombre possible de sujets et le plus grand engagement envers leur bien-être… “

Anthony Fauci, director of the National Institute of Allergy and Infectious Diseases, listens during a Senate Health, Education, Labor and Pensions Committee confirmation hearing in Washington, D.C., July 20, 2021. 
Anthony Fauci, directeur de l’Institut national des allergies et des maladies infectieuses, écoute lors d’une audience de confirmation du Comité sénatorial de la santé, de l’éducation, du travail et des pensions à Washington, D.C., le 20 juillet 2021. (Stefani Reynolds/The New York Times/Bloomberg via Getty Images)

“Les images de beagles ont été tirées d’un manuscrit publié en juillet 2021 dans la revue PLOS Neglected Tropical Diseases. Le manuscrit citait par erreur le soutien du NIAID, alors qu’en fait le NIAID ne soutenait pas cette recherche spécifique montrée dans les images des beagles qui circulent… La recherche décrite par le White Coat Waste Project de l’Université de Géorgie se concentre sur la filariose lymphatique (FL), une maladie parasitaire transmise par les moustiques qui affecte des millions de personnes dans de nombreux pays du monde.

“Des préoccupations ont également été soulevées concernant le travail impliquant des beagles dans le cadre d’un contrat du NIAID pour des services de pharmacologie et de toxicologie précliniques. Dans le cadre de ce contrat, le contractant effectue les tests sur les modèles animaux exigés par la FDA, conformément aux directives des bonnes pratiques de laboratoire (BPL) et dans une installation accréditée par l’Association for Assessment and Accreditation of Laboratory Animal Care (AAALAC) ou son équivalent. Les cordectomies vocales, réalisées de manière humaine sous anesthésie, peuvent être utilisées dans les installations de recherche où de nombreux chiens sont présents. Ceci afin de réduire le bruit, qui est non seulement stressant pour les animaux mais peut également atteindre des niveaux de décibels qui dépassent les limites autorisées par l’OSHA pour les personnes et peuvent entraîner une perte d’audition.”

Andrew Mark Miller de Fox News a contribué à ce reportage.

Traduction de l’article :