Vaccin Moderna : que sont les vascularites, ces complications “méritant expertise particulière” selon l’ANSM ?

L'Ansm rapporte des effets indésirables qui pourraient faire l'objet d'un "signal" après une vaccination avec Moderna.

L’Agence Nationale de Sécurité du Médicament évoque ce vendredi 15 avril des cas de vascularites après une vaccination avec le vaccin Moderna (Spikevax). Des effets indésirables liés au vaccin qui doivent faire l’objet d’une expertise particulière. Un potentiel signal à étudier estime l’ANSM.
 

Un nouveau rapport publié ce vendredi 15 avril par l’ANSM (l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament) fait état de plusieurs cas d’effets indésirables observés dans les données du 25 mars au 7 avril 2022. Selon l’agence, depuis le début de la vaccination avec le vaccin Spikevax (Moderna) 25 314 cas d’effets indésirables ont été analysés dont “un grand nombre de cas concerne des réactions retardées locales non graves” est-il précisé.

Mais, suite à “une analyse portant sur les cas de vascularites“, le comité de surveillance considère qu’il peut s’agir là “d’un signal potentiel avec le vaccin Spikevax” qui doit conduire à une “expertise particulière“.

26 cas

Si le nombre de cas rapportés, 26 avérés sur les 62 analysés, par rapport au nombre de personnes vaccinées avec Moderna est très faible, cette nouvelle étude analyse plusieurs pathologies auto-immunes et inflammatoires repérées après une injection du vaccin. Mais de quoi parle-t-on ?

“Les vascularites sont un groupe d’affections ayant en commun une atteinte inflammatoire conduisant à une fibrose de la paroi des vaisseaux artériels, veineux et capillaires. La symptomatologie dépend du type et du nombre de vaisseaux atteints”, indique l’ansm.

Le suffixe “ite” laisse en effet entendre des cas d’inflammation vasculaire, c’est-à-dire des vaisseaux sanguins. Cette inflammation peut ainsi endommager les tissus et organes directement alimentés par ces vaisseaux. On estime au total qu’il existe une quinzaine de pathologies, assez rares, liées aux vascularites. Elles peuvent affecter autant les femmes que les hommes, tous âges confondus. . Le délai moyen de survenue est de 9.3 jours après la vaccination.

https://j7e7j9f3.rocketcdn.me/wp-content/uploads/2022/04/images_midilibre_fr-image.jpg

Sur une soixantaine de cas de vascularites étudiés, 26 pourraient être imputés au vaccin. ansm

Des liens avec la maladie de Kawasaki

Covid-19 et maladie de Kawasaki chez les enfants sont intimement liés. C’est ce que rappellent les scientifiques concernant ces potentiels effets indésirables du vaccin.

“Les vascularites sont des complications reconnues de la maladie à SARS CoV2 (qui incluent les complications de type Kawasaki rapportées en particulier chez les enfants). Elles seraient en lien avec la réponse inflammatoire et immunitaire de la maladie, de relative sévérité puisque les soins intensifs sont nécessaires pour un tiers de patients, et la mortalité est à 16% d’après une étude récapitulative des complications du SARS CoV2″, peut-on lire.

“En dehors des Kawasaki, des vascularites des gros et des petits vaisseaux ainsi que des vascularites cutanées sont décrites, apparaissant dans les 2 semaines qui suivent la maladie Covid et peuvent être graves, impliquant plusieurs organes”, précise encore le document.

Compte tenu de cette étude, l’ansm considère comme sérieuse la menace des vascularites après une injection de vaccin Moderna : “Il faut apporter une vigilance particulière aux patients qui présentent, rapidement après la vaccination et une fois le contexte de réactogénicité écarté, des symptômes peu spécifiques qui persistent dans un contexte inflammatoire”, estime l’agence qui annonce qu’elle continuera les observations car il s’agit là, “notamment sur les atteintes de petits vaisseaux”, d’un “signal potentiel”.

Au total, depuis le début de la vaccination avec Moderna, plus de 23 571 000 injections ont été réalisées au 7 avril 2022.

Source : https://www.midilibre.fr/2022/04/16/vaccin-moderna-des-effets-indesirables-type-vascularites-identifies-un-signal-potentiel-selon-lansm-10240575.php