Vaccination : La FCPE dénonce des demandes illégales dans les établissements scolaires

Selon la FCPE dans des collèges et des lycées, des enseignants ou CPE demandent aux parents de signaler l’état vaccinal de leur enfant. Une pratique illégale puisque cette vaccination n’est pas obligatoire et que ces informations relèvent du secret médical. Malgré la protestation des parents, la collecte semble continuer.

“On observe plusieurs pratiques. Des enseignants qui demandent aux élèves lever la main s’ils sont vaccinés et qui donnent aux autres une feuille à remplir avec leur nom, classe et leur état vaccinal. Dans d’autres établissements un document est remis le jour de la rentrée avec les mêmes questions et l’exigence que le document soit retourné signé des parents au professeur et non au service médical. Le retour est obligatoire avec une date limite indiquée. Ailleurs on annonce qu’il faut indiquer au professeur principal si l’état vaccinal change”. Marion Kissous, secrétaire générale de la FCPE de l’Hérault estime que ces procédés sont utilisés dans 15% des établissements scolaires du département.

Alerté, le rectorat de Montpellier assure la Fcpe que seule la demande d’autorisation vaccinale sera remise aux élèves. Mais la Fcpe 34 constate que ces pratiques continuent. La Fcpe 34 contacte la Cnil et le délégué à la protection des données qui confirment que ces pratiques sont illégales tant que le vaccin contre le Covid n’est pas obligatoire. La Fcpe 34 demande au recteur d’arrêter ces pratiques et de détruire les documents collectés en présence d’un parent d’élève Fcpe. Elle souligne aussi que le fichier ARS permet de compter à l’avance combien de mineurs de plus de 12 ans sont à vacciner.

Selon Nageate Belhacen, co présidente de la Fcpe, un établissement des Charentes a carrément mis dans son règlement intérieur l’obligation vaccinale. “Pourquoi stigmatiser des élèves sur leur état vaccinal”, demande Pascale Durand, co présidente de la Fcpe. La fédération de parents d’élèves demande la généralisation de dépistages systématiques pour pouvoir lutter efficacement contre l’épidémie. L’association demande également la généralisation des capteurs de Co2 et leur prise en charge par l’Etat.

D’autres fédérations départementales Fcpe signalent aussi des pratiques illégales relatives à la vaccination covid. La fédération réfléchit à des poursuites. Même s’ils appliquent des instructions rectorales, la responsabilité des chefs d’établissement pourrait être engagée.

2 réflexions sur “Vaccination : La FCPE dénonce des demandes illégales dans les établissements scolaires

  • septembre 14, 2021 à 7:17
    Permalien

    ce gouvernement s’assoit sur toutes les lois existantes, nous ne sommes plus en état de droit depuis un an et demi

    Répondre
  • septembre 14, 2021 à 3:59
    Permalien

    Ces injonctions de vaccination ou ces demandes de statut vaccinal sont ILLEGALES et doivent être refusées en bloc par les parents d’élèves, qui peuvent faire des courriers de MISE EN DEMEURE aux chefs d’Etablissement à envoyer en RAR pour que cela cesse sous peine de poursuite judiciaire pour violation du secret médical, violation du consentement libre et éclairé, extorsion, atteinte à l’intégrité physique de l’enfant. Cela devrait les calmr rapidement
    : La PEUR doit changer de CAMP.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Restez informer

En vous abonnant à la Newsletter, vous acceptez que vos données personnelles soient traitées par la Résistance dans le but de vous envoyer la Newsletter. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment grâce au lien de désinscription à la fin de chaque newsletter.

Newsletter

INSCRIPTION À LA NEWSLETTER

WordPress Cookie Notice by Real Cookie Banner