Vaccination obligatoire contre le coronavirus : “Ça peut venir à un moment”, déclare Attal

INVITÉ RTL – Dans la lignée de ce qu’avait annoncé Emmanuel Macron le 12 juillet dernier, Gabriel Attal n’exclut pas la mise en place de la vaccination obligatoire pour tous les Français.

Emmanuel Macron avait fait planer la menace d’un recours à la vaccination obligatoire contre le coronavirus pour tous les Français, le 12 juillet dernier. Depuis, où en est-on ?  “On tend vers les 50 millions de Français ayant reçu une première dose”, s’est-il félicité le porte-parole du gouvernement lors du Grand Jury RTL, Le Figaro, LCI ce dimanche 29 août. 

Interrogé sur la question d’une vaccination obligatoireGabriel Attal a estimé que “ça peut venir à un moment”. “Si on avait abordé cette campagne de vaccination en disant que le vaccin était obligatoire, je ne suis pas sûr qu’on en serait au résultat d’aujourd’hui”, a-t-il néanmoins fait valoir. 

Quant aux manifestations contre le passe sanitaire et le vaccin, le porte-parole du gouvernement pointe du doigt “l’instrumentalisation de ces peurs, de ces craintes et de ces doutes à des fins politiques”. Il dénonce “l’hystérisation” faite par les “leaders” de ces mouvements et cite notamment l’ancien bras droit de Marine Le Pen pendant la campagne présidentielle de 2017 Florian Philippot. 

Le porte-parole a également confirmé que le gouvernement ferait appel des décisions de deux tribunaux administratifs de suspendre l’obligation de contrôler le passe sanitaire à l’entrée des grandes surfaces, assurant toutefois qu’au mois d’avril, il ne sera «évidemment» pas nécessaire d’avoir son passe sanitaire pour aller voter à la présidentielle. S’il a enfin minimisé les oppositions à ces mesures, notamment à l’école à quelques jours de la rentrée, il a pris soin de ne plus s’aventurer sur le terrain des prophéties, et confié : «en treize mois [de porte-parolat, ndlr] j’ai appris une chose, c’est à ne jamais dire ‘jamais’ et à ne rien exclure par principe».