Vaccination : une nouvelle obligation d’ici le 15 septembre

Une nouvelle obligation concernant la vaccination contre le Covid-19 a été dévoilée par l’AFP ce mercredi 18 août. 

De nouvelles indications. Cela fait plus d’un an que les français doivent vivre avec l’épidémie de Covid-19 et les nombreuses restrictions mises en place par le gouvernement pour l’éradiquer. Depuis plusieurs mois, une solution a été proposée… celle de la vaccination. Celle-ci fait beaucoup parler et de nouvelles obligations sont souvent annoncées. La dernière en date ? Elle a été dévoilée par l’AFP ce mercredi 18 août. Celle-ci concerne les gendarmes et elle fait suite à une instruction du Service de Santé des Armées (SSA) révélée par Le Monde. Pour rappel, celle datée du 29 juillet rendait la vaccination obligatoire pour tout militaire servant sur le territoire métropolitain au titre d’un engagement opérationnel décidé par l’état-major des armées ou la direction de la gendarmerie nationale“. Celle dévoilée ce jour indique que les gendarmes concernés par l’obligation vaccinale sont lespersonnels militaires, d’active et de réserve, en missions de sécurité publique, de sécurité routière, de maintien de l’ordre, de police judiciaire et d’accueil ou effectuant des services au contact du public ou de personnes extérieures à la Gendarmerie“. Ainsi, les  gendarmes affectés sur le terrain ou au contact du public ont jusqu’au 15 septembre pour être complètement vaccinés.

Une incitation importante. Si les gendarmes devaient être vaccinés avant une date précise, ce n’est pas le cas des policiers. Toutefois, Jean-Benoît Albertini, le secrétaire général du Ministère de l’Intérieur, a affirmé que, pour ceux qui n’ont pas le statut militaire, les chefs de service sont invités à poursuivre l’incitation à la vaccinationdes agents placés sous leur autorité. De son côté, Frédéric Veaux, le directeur général de la police nationale, a affirmé qu’ilconviendra de s’assurer que l’ensemble des facilités, y compris horaires, est accordé aux agents pourbénéficier de la vaccination”. Ainsi, les gendarmes concernés par cette obligation vaccinale pourrontse faire vacciner auprès du SSA, dont ils dépendent en tant que militaires, ou dans un vaccinodrome civil. Toutefois, selon les informations de l’entourage de Gérald Darmanin, si la vaccination des policiers n’est pas encore obligatoire, elle pourrait le devenir.  “Cette annonce est liée au taux très élevé de vaccination dans les rangs de la police nationale, supérieur à la moyenne nationale”, avait indiqué le syndicat UNSA-Police dans un communiqué. Une nouvelle annonce qui risque de beaucoup faire parler.

Vaccination : qui sont les personnes concernées par l’obligation ?

Le 12 juillet dernier, Emmanuel Macron a évoqué la forte reprise de l’épidémie de Covid-19. Avec les chiffres qui ne cessent d’augmenter, le président de la République avait mentionné l’obligation vaccinale. Parmi les personnes concernées, il y a donc  les personnels soignants et non soignants des hôpitaux et maisons de retraite, les professionnels et bénévoles auprès des personnes âgées, y compris à domicile, ainsi que les pompiers ou les ambulanciers. Viennent donc s’ajouter les gendarmes. Nul doute que cette liste s’allongera si le chef de l’Etat estime que c’est nécessaire.

One thought on “Vaccination : une nouvelle obligation d’ici le 15 septembre

  • CODE DE NUREMBERG 1947.
    AUCUNE OBLIGATION DE SUBIR UN TRAITEMENT EN PHASE EXPERIMENTALE EN PLUS;
    La France est devenue pire que la COREE DU NORD.

Commentaires fermés.