Vaccins : la troisième dose renforce le Covid

La troisième dose du vaccin Covid rendrait inefficace le Paxlovid, le médicament antiviral de Pfizer, selon une étude du New England Journal of Medicine, rapportée par un journal israélien. Il y a plus d’un an, Jean-Marc Sabatier mettait déjà en garde contre “les dangers de la troisième dose” !

Selon l’Israel National News, le rappel Covid, la troisième dose de vaccin, “retarde significativement la fin de l’infection”. 31% des personnes ayant reçu un rappel sont encore contagieuses 10 jours après l’infection, contre 6% des personnes non vaccinées.
La revue, qui reprend une étude du New England Journal of Medicine (NEJM), souligne que les personnes triplement vaccinées (rappelées) contre le Covid se remettent beaucoup plus lentement de l’infection et restent contagieuses plus longtemps que les personnes qui ne sont pas du tout vaccinées.
Les chercheurs ont prélevé des écouvillons sur les personnes infectées et les ont mis en culture, répétant le processus pendant plus de deux semaines jusqu’à ce que la réplication virale ne soit plus observée.
Cinq jours après l’infection, moins de 25 % des individus non vaccinés étaient encore infectieux, tandis qu’environ 70 % des individus stimulés étaient encore porteurs de particules virales viables. Pour les individus partiellement vaccinés, environ 50 % étaient encore contagieux à ce stade.
En d’autres termes, les personnes ayant reçu une injection de rappel avaient cinq fois plus de chances d’être encore contagieuses dix jours après l’infection que les personnes non vaccinées.

Le rebond du Covid

Ces résultats expliquent en grande partie pourquoi le médicament antiviral Paxlovid de Pfizer (un inhibiteur de protéase 3CL plus Ritonavir) est souvent inefficace pour les personnes qui ont été vaccinées contre le Covid, et que beaucoup d’entre elles connaissent une réapparition des symptômes ainsi qu’un test Covid positif après avoir terminé le traitement de cinq jours (comme cela s’est récemment produit chez le Dr Anthony Fauci, quadruple-vacciné), note Israel National News. Ce phénomène est connu sous le nom de rebond Covid.
Parallèlement, les données du ministère israélien de la santé montrent que dans la population plus âgée (plus de 60 ans), le fait d’avoir subi un plus grand nombre d’injections de vaccin est souvent corrélé à une plus grande probabilité d’être infecté par le SRAS-CoV-2 et de développer un Covid.

Selon Jean-Marc Sabatier, “les autorités sanitaires/politiques justifient les rappels de vaccins en arguant que les nouvelles variantes ou sous-variantes du SRAS-CoV-2 sont plus délétères/virulentes pour nos organismes. En fait, ces nouveaux variants ou sous-variants deviennent plus délétères sur nos organismes, notamment à cause des injections vaccinales répétées et des infections qui favorisent et amplifient les phénomènes de facilitation de l’infection virale, appelés ADE/ERD. Nous sommes dans un cercle vicieux”.

“Les dangers de la troisième dose”

Il y a un an, le 11 août 2021, Jean-Marc Sabatier * révélait dans nos colonnes le rôle délétère des anticorps facilitateurs qui favorisent l’infection des cellules par le virus.
Jean-Marc Sabatier mettait en évidence l’existence de trois types d’anticorps : neutralisants, neutres et facilitants. Or, tous les vaccins actuels, basés sur la protéine Spike du SRAS-CoV-2, produisent ces trois types d’anticorps. D’où les difficultés constatées après la vaccination de certains patients. D’où aussi l’inquiétante stratégie de vaccination à 3ᵉ ou 4ᵉ doses préconisée par les autorités sanitaires.
Jean-Marc Sabatier a relevé les fortes similitudes qui existent entre le coronavirus du chat, appelé virus FIP (péritonite infectieuse féline), et le virus SARS-CoV-2 à l’origine du Covid-19. Tous les vétérinaires savent que les essais de vaccins chez les chats ont été contre-productifs.
Pourrait-il en être autrement chez l’homme ?
Lisez l’interview ci-dessous.

* Jean-Marc Sabatier est directeur de recherche au CNRS et docteur en biologie cellulaire et en microbiologie. Il s’exprime à titre personnel.

Source : https://frenchdailynews.com/society/5084-vaccines-third-dose-boosts-covid