Vers un passeport sanitaire commun à tous les pays de l’Union européenne ?

Thierry Breton, le commissaire européen au marché intérieur, lors du « Grand Jury RTLLe FigaroLCI » du 27 mars, a présenté les contours de ce que sera un passeport sanitaire commun à tous les pays de l’Union européenne. Selon lui, ce passeport sera censé « faciliter le retour à la vie normale des citoyens de l’UE ». Comprenne qui pourra ! Et de préciser : « À partir du moment où nous pourrons être sûrs que chaque Européen qui souhaite se faire vacciner aura un accès équitable au vaccin, comme ce sera le cas dans les deux à trois mois qui viennent, il sera bon que l’on puisse avoir un certificat sanitaire qui démontre votre état. » Selon le secrétaire d’État aux Affaires européennes Clément Beaune, ce passeport « sera sans doute obligatoire pour circuler ».

Traduit en langage clair, cela signifie donc que la vaccination ne sera pas rendue obligatoire mais que le passeport, lui, le sera. Comme il sera obligatoire pour voyager, la vaccination le sera par la même occasion et la boucle est bouclée ! C’est alors que la célèbre phrase d’Emmanuel Macron, « Les non-vaccinés, j’ai très envie de les emmerder. Et donc on va continuer de le faire, jusqu’au bout » prend tout son sens. Les déplacements ne seront pas les seuls concernés. Selon Les Échos, il sera aussi susceptible de donner accès à d’autres activités comme les événements sportifs, culturels, les restaurants… On assistera donc au retour déguisé du passe vaccinal.

Mais ce n’est pas tout. La très chère présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a pour projet de nous imposer un « portefeuille européen d’ numérique ». Il s’agit officiellement de mettre en place un système d’identification numérique de chaque citoyen où différentes données et documents personnels pourront être enregistrés et seront accessibles dans n’importe quel État membre de l’Union européenne. Mais pourquoi donc ? Un article du journal italien Corriere di Bologna nous apprend que dans cette ville, une expérimentation va être lancée concernant la mise en place d’un « smart citizen wallet ». Il s’agit, en fait, d’un système de crédit social récompensant « le citoyen vertueux ». Que faudra-t-il faire pour être vertueux ? Il s’agira, officiellement, de trier ses déchets, d’utiliser les en commun, de gérer ses consommations énergétiques, de ne pas être sanctionné par l’autorité municipale et d’être actif avec la carte culture ! En somme, tout un programme d’asservissement à l’idéologie dominante.

Bien sûr, à Bologne, au départ, tout se fera sur la base du volontariat, mais c’est un premier pas dangereux. On peut parier que ce système de tri entre les bons et les mauvais citoyens ne s’arrêtera pas là. Sera-t-il un jour accompagné de pénalités et de sanctions qui nous suivront au niveau européen ? En France, suite à un appel d’offres lancé par le gouvernement, la Thales a dans ses cartons un « Digital Wallet ». Il ne reste qu’une impulsion pour le mettre en place et tous les outils seront là pour que l’on entre, corps et âme, dans un système de surveillance et de crédit social à la chinoise.

Source : https://www.bvoltaire.fr/vers-un-passeport-sanitaire-commun-a-tous-les-pays-de-lue/